Rufisque, Thiès, Mbacké et Guédiawaye :  Défaite par Yaw, « Bby tripatouille pour détourner le choix des populations »
PUBLICITÉ

Rufisque, Thiès, Mbacké et Guédiawaye : Défaite par Yaw, « Bby tripatouille pour détourner le choix des populations »

Rufisque, Thiès, Mbacké et Guédiawaye. Des manœuvres sont en train d’être orchestrées par le pouvoir pour arracher la victoire à Yewwi Askan wi sur BBY. C’est du moins la conviction de l’opposition qui invite à redoubler de vigilance et à être prêts à faire face.

Manœuvres à Rufisque…

La coalition Yewwi Askan Wi dit soupçonner « des manœuvres orchestrées depuis le sommet de l’Etat pour lui arracher sa victoire éclatante à Rufisque sur BBY tant aux élections municipales, ville que départementale ». Selon le communiqué de ladite coalition, après la chute de BBY à Dakar, « le pouvoir cherche à sauver sa face à Rufisque où Dr Oumar Cissé, candidat à la ville, a déjà fini de régner en maître dans l’essentiel des centres de vote tant à l’Est qu’au nord ».

…A Guédiawaye et Mbacké

Et cette même situation, souligne-t-elle, est constatée dans la commune de Wakhinane-Nimzat département de Guédiawaye, avec son candidat Tahir Konaté, dans celui de Mbacké, Serigne Fallou Mbacké, et de Thiès avec Dr Babacar Diop. A en croire les camarades de Khalifa Sall et Ousmane Sonko, dans ces localités, BBY, « en complicité avec certaines autorités », tente de « confisquer la volonté démocratiquement exprimée par ces populations.

Faire respecter la volonté populaire

Une telle tentative visant à arracher la victoire de YAW ne passera pas, car la coalition est prête à faire respecter la volonté populaire, a ajouté le communiqué.

Répondre à amar Annuler la réponse

232
PUBLICITÉ

2 commentaire

  1. Patriote

    Soyez polis vous vous taisiez si ca va pour et vous criez si ca tourne mal .
    La crise mondiale , la pression di monde social , les calomnies , les manipulation et de la violence fait que yaw a gagne a Dakar et zighenchor mais zero capacite

  2. amar

    il faut resister jusqu’au bout

Répondre à amar Annuler la réponse