Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Revue Presse : Le ’’malaise’’ à  l’Ums éclipse les autres sujets des quotidiens

La démission du premier président de la Cour d’Appel de Kaolack de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS), l’affaire des 3050 tonnes d’ammoniac entreposées au Port autonome de Dakar et le dialogue national sont entre autres sujets abordés par les quotidiens reçus ce jeudi à l’APS.

Selon Le Quotidien, ‘’le haut magistrat Ousmane Kane ne supporte plus le manque de respect des jeunes magistrats à l’endroit leurs aînés. Devant le mutisme de l’Union des magistrats du Sénégal face à certains de leurs collègues, il a décidé de quitter l’UMS à travers’’ une lettre de démission rendue publique, mercredi.

’’Le premier président de la Cour d’Appel de Kaolack dira que tout est parti de l’affectation controversée de leur collègue Ngor Diop. Elle a été l’occasion, explique-t-il, pour +les magistrats insulteurs de leurs aînés de reprendre du service (….)+’’, écrit le quotidien qui affiche en Une ‘’Union dans un malaise sérieux’’.

Ngor Diop, président du tribunal d’instance de Podor, a été affecté comme conseiller à la Cour d’appel de Thiès, une décision qui n’était pas du goût de l’UMS qui avait annoncé un recours devant la Cour suprême.

’’L’affectation controversée de notre collègue Ngor Diop a été l’occasion pour les magistrats insulteurs de leurs ainés de la hiérarchie de reprendre du service ; (…) Au-delà de l’impolitesse inacceptable dont certains collègues ont fait montre dans les charges sur la suite du communiqué de I’UMS, c’est la gratuité des attaques et le silence du bureau qui sont insoutenables’’, écrit le magistrat dans sa lettre.

Selon Vox Populi, c’est une ‘’querelle de générations dans la magistrature’’. ‘’Vieux et jeunes magistrats s’étripent’’, dit la publication. L’As parle d’un ‘’profond malaise’’ à l’UMS et explique ‘’les dessous de la bruyante démission du juge Ousmane Kane’’.

’’Les véritables raisons de la démission du juge Ousmane Kane sont désormais connues. Selon nos sources, le premier président de la Cour d’Appel de Kaolack n’était pas personnellement visé par les critiques de ses jeunes collègues qui ont motivé sa décision’’, écrit la publication.

’’Ce sont plutôt les membres de droit de l’UMS que les jeunes magistrats accusent de connivence avec le système et de ne pas suffisamment défendre leurs collègues’’, ajoute L’As.

‘’Ca se castagne chez les juges’’, selon Walfdjri, soulignant que le magistrat démissionnaire ‘’dénonce certains comportements de ses pairs qui, selon lui, font preuve d’un manque de respect caractérisé envers leurs supérieurs hiérarchiques et les chefs de juridiction’’.

Tribune parle de ‘’justice en procès’’, soulignant que Ousmane Kane ‘’a fustigé le comportement de certains magistrats qu’ils accusent de +manque considération et de respect à l’endroit de leurs aînés’’.

Le Témoin qui fait état d’un ‘’conflit de génération’’ dans la magistrature souligne que le magistrat ‘’entend protester contre +l’impolitesse+ de certains de ses jeunes collègues’’. ‘’Cette démission qui n’est pas n’importe laquelle traduit le profond malaise qui existe entre jeunes et anciens magistrats’’, dit le journal.

Les 3050 tonnes d’ammoniac entreposées au Port autonome de Dakar préoccupent également les quotidiens. Sur le sujet, Waa Grand-Place affiche en Une : ‘’Le Port autonome de Dakar se débine, le ministère de l’Environnement dit niet’’.

La direction générale du PAD a informé, mercredi, de l’existence d’un entreposage de 3050 tonnes de nitrate d’ammoniac au niveau du Mole 3 dédié aux marchandises du Mali suite aux alertes lancées par la presse.

’’Sur ce tonnage, 350 tonnes ont été déjà évacuées vers le Mali qui reste sa destination finale (….)’’, selon le PAD, indiquant que le propriétaire qui ‘’a déjà trouvé un entrepôt à Diamaniadio (est) en train de travailler avec le ministère de l’Environnement pour avoir l’agrément en vue d’enlever instamment cette cargaison’’.

Dans le quotidien Waa Grand-Place, le directeur de l’environnement et des établissements classés déclare : ‘’Le ministère de l’environnement n’a été saisi que le mardi 18 août ; le stockage de ce produit nocif et dangereux est réglementé (….). Nous n’avons autorisé ni importation ni stockage. Le ministre a reçu le propriétaire pour lui notifier verbalement son refus d’autoriser le stockage à Diamniadio’’.

Sur cette affaire du nitrate d’ammoniac stocké au mole 3, Libération note que le Port autonome de Dakar ‘’n’a pas tout dit’’. ‘’Le PAD assure que les 3050 tonnes de nitrates d’ammoniac entreposées au Mole 3 sont en transit et leur enlèvement serait imminent. Cette +imminence+ pose problème puisque le ministère de l’Environnement du Développement durable s’est opposé au transfert du stock vers un entrepôt sis à Diamniadio’’, informe le journal.

A propos des produits chimiques dangereux, Le Soleil affiche en Une : ‘’Macky Sall demande l’audit et la sécurisation des dépôts’’. Le chef de l’Etat a réclamé mercredi au gouvernement un plan national de sécurisation des dépôts de produits chimiques dangereux.

“Le président de la République (…) a demandé au ministre de l’Intérieur de mettre en œuvre, en rapport avec le ministre de l’Environnement, un plan national de recensement, d’audit et de sécurisation des dépôts de produits chimiques dangereux”, lit-on dans le communiqué du conseil des ministres.

Concernant le dialogue national, Sud Quotidien souligne que le général Mamadou Niang ‘’presse’’ Macky Sall pour la tenue des élections locales à date échue. ‘’Réunie dans un format réduit, mercredi, (….), la commission politique du dialogue national a décidé de rédiger un rapport préliminaire sur l’ensemble de ses travaux à remettre au président Famara Ibrahima Sagna, le 25 août’’.

’’Le général Mamadou Niang et son équipe souhaitent faire parvenir ledit document au chef de l’Etat Macky Sall avant le 31 août pour qu’il puisse prendre les dispositions nécessaires pour la tenue des élections locales d’ici le 28 mars 2021’’, écrit Sud.

L’Observateur signale que ‘’Macky Sall veut le rapport de la commission politique avant le 31 août’’. ‘’Le président Macky Sall a saisi Famara Ibrahima Sagna, président du Comité de pilotage du dialogue national, pour l’inviter à reprendre le dialogue politique. Il lui donne un délai d’une dizaine de jours pour livrer le rapport de la commission politique’’, rapporte le journal.

Le quotidien Kritik met en exergue le début des épreuves du CFEE et de l’entrée en 6e ce jeudi. ‘’285 812 potaches pour le premier parchemin’’, affiche en Une le quotidien.
Source APS

32 Whatsapp
Annonces
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    18:20 - 27/10/2020

    Athlétisme : le sprinteur américain Coleman suspendu 2 ans, va manquer les JO…

    Whatsapp
    17:25 - 27/10/2020

    Cimetière musulman Bakhiya de Yoff : Le désherbage prévu le 1er novembre…

    Whatsapp
    17:18 - 27/10/2020

    Blasphème contre Mouhamed (Psl) : Jamra a déposé sa lettre de contestation à l’ambassade de France

    Whatsapp
    17:10 - 27/10/2020

    Liverpool: Klopp aurait déjà signé le remplaçant de Mané au cas où Barça soumettrait une offre…

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp