Revue Presse : Le body-body procès Adji Sarr-Ousmane Sonko à la Une

Les quotidiens parvenus mercredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS) sont largement revenus sur le procès pour »viols répétés » et »menaces de mort » qui oppose Ousmane Sonko, le leader du Pastef à l’ex masseuse de »Sweet Beaute », Adji Sarr.

Revue Presse : Le body-body procès Adji Sarr-Ousmane Sonko à la Une
Les quotidiens sénégalais reviennent sur le procès pour viols et menaces de mort opposant Ousmane Sonko à Adji Sarr. Le procureur a requis 10 ans de réclusion criminelle contre Sonko et 5 ans pour Ndèye Khady Ndiaye. Le verdict sera rendu le 1er juin. Le gouvernement a validé 14 recommandations pour une bonne gestion des inondations lors de l'hivernage 2023.

»10 ans de réclusion criminelle requis » contre Ousmane Sonko, affiche à la Une Le Soleil. ‘’Le procureur requiert 10 ans’’, met également en exergue EnQuête.

La chambre criminelle du tribunal de Dakar a mis en délibéré le verdict du procès d’Ousmane Sonko pour viol présumé au 1er juin prochain. L’audience spéciale de l’affaire ‘’Sweet Beauté’’ s’est tenue mardi sans la présence du maire de Ziguinchor (sud), qui est accusé de viol et de menaces de mort par l’ex-masseuse Adji Sarr. M. Sonko, après avoir déclaré qu’il ne coopérerait plus avec la justice sénégalaise dans cette affaire, s’est retiré depuis plusieurs jours à Ziguinchor.

A l’encontre de Ndèye Khady Ndiaye, la propriétaire du salon de massage ‘’Sweet Beauté’’ où se seraient passés les faits de viol, le procureur a requis cinq années d’emprisonnement pour complicité de viol et un an d’emprisonnement ferme pour diffusion d’images obscènes et incitation à la débauche.

L’audience marathon s’est poursuivie jusqu’à mercredi à l’aube (vers 3 h 20), a constaté l’APS, dans la salle 4 du palais de justice de Dakar.

Le quotidien L’Info parle de »déballage salace à la barre’’, rapportant les »témoignages crus » de la plaignante Adji Sarr.

‘’C’était Hot !’’, dit le quotidien Bes Bi. ‘’Le procès de l’affaire de viol présumé, qui oppose le leader du Pastef à l’ex masseuse de Sweet Beaute, s’est enfin ouvert ce mardi à la Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Dakar. Malgré l’absence de Sonko, le spectacle et les débats d’audience entre Adji Sarr et son ancienne patronne, Ndèye Khady Ndiaye, co-accusée, se sont révélés palpitants’’, écrit le journal.

»Des échanges marqués par moments de récits érotiques ont été houleux entre la partie civile et la défense », note le quotidien soulignant »l’attitude sans limites » d’Adji sarr dans son récit et la position de son ancienne patronne et propriétaire du Salon de beauté ‘’Sweet Beauty’’, Ndèye Khady Ndiaye qui ‘’bote tout en touche’’.

WalfQuotidien relève que »c’était tonique à la barre ». Selon Le Témoin, »le procès pour viol et menaces de mort entre Adji Sarr et Ousmane Sonko a viré hier au déballage pornographique avec Adji Sarr dans le rôle de porno star’’.

Sud Quotidien parle de »procès sans défense ». Le journal souligne que les conseils des accusés ont décidé de boycotter l’audience après avoir introduit en vain un renvoi du procès.

Pendant ce temps titre Libération : ‘’Les arrestations s’enchainent’’ parmi des membres du parti Pastef-les- Patriotes, à Dakar, à Ziguinchor, et à Kaolack.

Le Soleil est revenu sur les recommandations du gouvernement pour une bonne gestion des inondations. Au terme d’un Conseil interministériel présidé mardi par le Premier ministre, Amadou Bâ, le gouvernement a validé 14 recommandations destinées à une bonne gestion des inondations au cours de l’hivernage 2023. Parmi ces recommandations il y a entre autres, ‘’la finalisation et rendre disponible la cartographie des zones inondables au plus tard en fin juin 2023 par le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, ou encore résorber la totalité des arriérés de factures dus aux entreprises intervenant sur les travaux de prévention des inondations (…)’’, écrit le journal.