PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
securite - Revue de Presse : Les sujets sécuritaires en exergue 

Revue de Presse : Les sujets sécuritaires en exergue 

Plusieurs journaux parvenus mardi à l’APS mettent en exergue des déclarations du président Macky Sall à l’ouverture lundi de l’édition 2019 du Forum sur la paix et la sécurité de Dakar, un sujet parmi les plus en vue dans la livraison du jour de la presse quotidienne.

« Macky Sall pour des réponses pertinentes, pragmatiques et orientées vers l’action », écrit Le Soleil par exemple, dans ce qui peut se présenter comme un résumé de l’intervention du président sénégalais au premier jour de cette rencontre internationale qui prend fin ce mardi.

Selon Le Soleil, Macky Sall demande qu’un « mandat robuste » soit donné au Sahel par l’ONU, estimant que la lutte contre le terrorisme dans cette partie de l’Afrique « relève à la fois d’+un devoir de solidarité et d’un impératif de sécurité collective+ ».

Le Quotidien note que ce Forum international a été l’occasion pour le président Sall « d’inviter l’ONU à réformer son système de maintien de la paix dans le Sahel, de demander à la Chine et à la Russie d’accepter de donner un mandat robuste sur cet espace pour qu’enfin y cessent les activités terroristes ».

« Une occasion également que le chef de l’Etat sénégalais a saisie pour appeler les partenaires multilatéraux qui interviennent dans la lutte contre le terrorisme d’être à l’écoute des acteurs régionaux », ajoute le même journal.

« Macky Sall dicte un Plan Sahel émergent », selon Tribune, un parallèle évidemment avec le Plan Sénégal émergent (PSE) sur lequel repose la mise en œuvre des politiques de développement initiées sous le président sénégalais.

Si Sud Quotidien considère que par leurs interventions, le président Sall et son homologue mauritanien Ghazouani « plaident pour la réforme de l’ONU », la plupart des journaux ne prennent pas de gants pour décrypter les messages des deux leaders à la communauté internationale.

Les manchettes de plusieurs journaux en témoignent, comme ce titre de L’As : « Macky et Ghazouani s’en prennent à l’ONU ». Les présidents Sall et Ghazouani « ont critiqué (…), sans sourciller, le système de maintien de la paix dans la zone sahélo-saharienne ».

« Macky Sall et Mohamed Oul Ghazouani ont ainsi prêché pour une réforme profonde et en urgence des actions de sécurisation de la communauté internationale particulièrement en Afrique subsaharienne », écrit L’As.

Enquête juge que les deux présidents « font le procès de l’ONU », avant d’ajouter dans ses pages intérieures : « Macky et El Ghazouani survoltés contre l’ONU ». « Face à une situation qui se dégrade dans l’espace sahélien, écrit le journal, les présidents sénégalais et mauritanien ont exigé que l’organisme international réactualise ses procédures au contexte régional. »

Vox Populi a la même lecture (« Macky et Ghazouani attaquent l’ONU »). De même, Walfquotidien n’y va pas de main morte en affichant à sa Une : « Macky sermonne les Nations unies ». Le journal ajoute cependant que pour Macky Sall, « la réponse n’est pas seulement militaire, elle est aussi dans les stratégies préventives et durables ».

Certains quotidiens ne lâchent pas le député Seydina Fall Bougazelli, cité dans une affaire de faux monnayage et qui fait par exemple la Une du quotidien Enquête. « Mépris à la justice », lit-on en première page de ce journal, selon lequel Seydina Bouhgazelli, convoqué une deuxième fois hier lundi à la section de recherches de la gendarmerie nationale, « a encore posé un lapin aux enquêteurs ».

« Déclaré malade et interné, le député de l’APR hume toujours l’air de la liberté », alors que de présumés complices ont été déférés au parquet, indique Enquête. « Dans ce dossier, souligne-t-il, la justice semble faire preuve de bienveillance ».

« Bougazelli, député de l’impunité ? », se demande Vox Populi, Kritik’ estimant que le député « nargue la justice » certes, mais lui et les autres personnes citées dans cette affaire « risquent gros ».

Les journaux annoncent par ailleurs le décès de Colette Senghor, épouse du premier président sénégalais Léopold Senghor dont il fut la muse. « La muse normande rejoint son poète Senghor aux cieux ». « Colette rejoint Senghor », titre Le Quotidien. Source APS

Macky Sall Sécurité
Annonces

Publier un commentaire