PUBLICITÉ
dialogue revue presse - Revue de Presse : Le Dialogue national à la Une...

Revue de Presse : Le Dialogue national à la Une…

Les quotidiens reçus mardi à l’Agence de presse sénégalaise (APS) mettent le focus sur le lancement du dialogue national marqué par l’absence du Parti démocratique sénégalais (PDS), la formation de l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade.

Pour « évacuer les crispations sociales, économiques et politiques, Macky Sall lance le dialogue national », selon Le Soleil.

Le chef de l’Etat Macky Sall va présider mardi matin l’ouverture du « dialogue national » au Palais de la République. Dans la foulée de sa réélection pour un second mandat à la tête du pays, le président de la République avait annoncé le 5 mars dernier la tenue d’un dialogue national.

Macky Sall avait émis le souhait de convier à ce dialogue républicain « toutes les forces vives de la nation, sans exclusive’’, des discussions auxquelles ses prédécesseurs Abdou Diouf et Abdoulaye Wade « pourraient apporter leur contribution ».

Sud Quotidien annonce le lancement, ce mardi, du « dialogue national inclusif » et affiche à la Une : « La classe politique annonce la couleur ». En effet, note le journal, « le landerneau politique semble +confisquer+ lesdites concertations pour son propre compte ».

Sud signale aussi que le Front de résistance nationale (FRN) prendra part au dialogue tandis que Me Wade et le Parti démocratique sénégalais (PDS) ont décidé de ne pas participer au dialogue.

Parlant du dialogue national, La Tribune souligne que cette rencontre « risque de ne pas donner les résultats escomptés. Pour dire que la montagne risque d’accoucher d’une souris, étant entendu que les points de désaccords entre le pouvoir et l’opposition sont nombreux et il est surprenant que le pouvoir qui a l’habitude de prendre des décisions unilatérales fasse des concessions ».

Enquête note que Me Wade a décliné toute participation au dialogue, estimant que les préoccupations de son parti n’ont pas été prises en compte. Selon le quotidien Kritik, « Le Parti démocratique sénégalais (PDS) boycotte et parle d’une gestion solitaire du processus ».

Pour Source A, « Le chef de l’Etat a non seulement pu donner corps aux concertations (…). Mais Macky Sall a pu dynamiter le peu d’entente qui restait au sein du Front de résistance nationale (…)’.

Selon L’As, « Les Wade jouent les trouble-fêtes ». « Le Front de résistance nationale partant à l’exception du PDS », souligne le journal qui relève que Oumar Sarr et Cheikh Tidiane Sy seront au Palais.

Avec la « défection du principal parti de l’opposition », Le Témoin estime que « le dialogue est mal parti ». « Avec la décision de Me Abdoulaye Wade (PDS), mais aussi d’Abdoul Mbaye (ACT), de Thierno Alassane Sall (République des valeurs) et Mamadou Lamine Diallo (Tekki) de boycotter, le dialogue national est bien mal parti… », écrit le journal.

Selon Le Quotidien, ‘’l’opposition rejoint Macky Sall’’ sur le choix de l’ancien ministre Famara Ibrahima Sagna pour diriger le dialogue national.

Enquête présente le nouveau cabinet du président de la République et affiche à sa Une : « Les hommes de l’ombre ». Le journal souligne qu’après le gouvernement, Macky Sall a formé, sans bruit, son nouveau cabinet dont il a confié la direction à Augustin Tine, ancien ministre des Forces armées.

APS

Dialogue National Revue Presse
Annonces

Publier un commentaire