Revue de presse du 5/5/2014: Le retour Me Wade et les dossiers judiciaires à la Une

La situation politico-judiciaire née du retour à Dakar de l’ancien président de la République Abdoulaye Wade continue d’intéresser une bonne partie de la presse quotidienne qui en évoque les derniers développements.

Le quotidien Walfadjri situe les enjeux avec ce constat à la Une: ‘’Silence subit de Wade : ça sent les négociations’’.

Il note, à ce propos, ‘’qu’après avoir secoué la République pendant près d’une semaine, l’ancien président de la République, de retour au Sénégal depuis le 25 avril, s’est emmuré derrière le silence’’.

‘’Wade n’a plus fait de déclaration depuis sa visite à Tivaouane. Seconde phase d’une stratégie déjà mis en œuvre ou début d’un dialogue avec le pouvoir ?’’, se demande Walfadjri, en page intérieure.

Comme pour répondre à cette question, L’As évoque ‘’une décrispation’’ dans les relations entre Abdoulaye Wade et Macky Sall, en soulignant que l’homme d’affaires Cheikh Amar est ‘’médiateur de l’ombre’’.

‘’Il a réussi pour le moment à calmer le jeu’’, selon le même journal, qui signale que El Hadji Mansour, Abdoul Aziz Sy Al Amine et Serigne Macké Ndiaye sont ‘’impliques’’ dans la médiation.

A l’inverse, La Tribune parle de ‘’radicalisation’’ des autorités avec le ‘’harcèlement’’ des collaborateurs de l’ancien chef de l’Etat. ‘’Wade strictement surveillé à résidence … ‘’, titre La Tribune.

Rewmi Quotidien relève, à ce propos, que Wade fait ‘‘l’objet de pression’’ comme en témoignent le point de presse et le méga-meeting qui étaient prévus samedi dernier et qui ont été annulés.

Direct Info annonce, pour sa part, que la Commission africaine des droits de l’homme sera à Dakar en juin. ‘’Internationalisation du procès de Karim’’, titre le journal, en donnant la parole à Moussa Touré, président de l’Organisation ivoirienne des droits de l’homme (OIDH) qui affirme que ‘’Karim Wade sera bientôt libéré’’.

‘’Traque des biens mal acquis : Qui protège Kéba Keinde ?’’, s’interroge Libération qui signale qu’en dépit ‘’d’un mandat d’arrêt et de nouveaux éléments à charge, alors que son accusé, Thierno Ousmane Sy, croupit en prison, il mène grand train à Dubaï’’.

Sur le même sujet, L’Observateur dévoile ‘’ce que Wade et Aïda Ndiongue se sont dit’’ à la Maison d’arrêt pour femmes de Liberté 6.

‘’Nous ne ménagerons aucun effort pour parvenir à un dénouement heureux de votre affaire’’, aurait dit Wade à la célèbre détenue.
Aïda Ndiongue lui aurait répondu : ‘’Si j’avais accepté les propositions des recruteurs chargés du démantèlement du PDS, je ne serais pas ici aujourd’hui’’.

L’Enquête s’intéresse aux ‘’bonnes affaires des avocats’’ dans les dossiers de biens mal acquis, Habré, Dangote, Cheikh Béthio Thioune, etc. Le journal signale toutefois que ‘’les honoraires sont un sujet tabou’’ dans ces dossiers qui défraient les chroniques des derniers mois au Sénégal.

Sur tout autre registre, Le Quotidien ouvre sur la visite de Macky Sall sur la Corniche de Dakar, en annonçant qu’on s’achemine ‘’vers la chute du mur turc’’, en référence à la construction d’une ambassade de ce pays sur le domaine public maritime.

1 COMMENTAIRE
  • mafongo

    bonjour a tout les membres du gouvernemnt senegalais et plus précisément le ministre de l’enseignement superieur et de la recherche.d’abord tout mes félicitation pour votre engagement dans le travail que vous menez.ensuite ce qui me cause probléme est jusqu’au moment ou l’on parle on a arrété les cours a l’université virtuel du sénégal à L’ENO de BIGNONA et de ZIGUINCHOR et jusqu’à présent nous n’avons pas d’information fiable en effet,nous étudiants de l’uvs nous lançons un appelle au ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche de tout faire pour qu’on commence dans un plus préffe dailé les cours à l’uvs dans les ENO de BIGNONA et de ZIGUINCHOR.Merci d’avoir

Publiez un commentaire