PUBLICITÉ

Rétro 2019 – Accidents : Les tragédies macabres sur terre, mer et air

L’année 2019 aura été une année particulièrement macabre, comparée à 2018. Les accidents de la route ont été les plus meurtriers au Sénégal, avec un lot qui toise les 600 décès. Pour autant, des pertes en vie humaine ont été déplorées en mer : le long des côtes sénégalaises, de la Mauritanie et de la Méditerranée. 

Pont Emile Badiane, 1er août 

Ce fut un jeudi noir à Ziguinchor. Non pas à cause du bilan de l’accident, qui aura ôté la vie à trois (3) personnes. Mais en raison de la violence de la tragédie. Ce jour-là, un camion transportant des marchandises a fait une chute spectaculaire – du pont Emile Badiane qui enjambe le fleuve Casamance à Ziguinchor-. Un drame causé par la crevaison d’une roue. Seul l’apprenti, s’était tiré d’affaire.

Naufrage à l’îlot Sarpan, 16, 17 septembre

C’est l’un des accidents maritimes de cette année ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive. Au total, 6 personnes y ont péri par noyades. On se souvient des rescapés dont 24 Sénégalais et 4 de nationalités française, allemande, suédoise, bissau-guinéenne et une femme enceinte de 6 mois qui devait rentrer en France dans 3 jours.

Ross-Béthio, 27 août 

Même les ambulances n’ont pu échapper à la furie des accidents de la circulation. Trois morts ont été déplorés dans le choc d’un ambulance à hauteur de Ross-Béthio. Les secouristes partaient à la rescousse des accidentés du cortège du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement à hauteur de Mbilor, 6 km après Dagana. L’ambulance qui avait quitté Saint-Louis était entré en collision avec un véhicule particulier.

Potou, 24 septembre

L’image parle d’elle-même. C’est un accident d’une extrême violence qui a ôté la vie à neuf (9) personnes, le 24 septembre, sur la route de Potou dans la région de Louga. Un taxi, qui transportait des supporters d’une équipe de « nawetane » est entré en collision avec un car Ndiaga Ndiaye. A noter que Ndiaga Diaw, un ancien responsable de l’Association des usagers du forage de Ndiambé Fall, ainsi que sa quatrième épouse, font partie des défunts. Tout comme Mamadou Kébé, le Secrétaire général de l’Asufor. A voir l’état du taxi sur la photo, on imagine le cataclysme.

Crash de l’hélicoptère de la Munisca

Le seul drame sur air en 2019. Le crash de l’hélicoptère de l’armée n’est sûrement pas à oublier de sitôt. Trois soldats – Capitaine Gorgui Foune, pilote de l’appareil, l’Adjudant et Photographe Mady Coly et le Sergent et Mécanicien Diaw Coulibaly – ont péri dans un crash à Bouar, une localité située à 490 Km de Bangui, en République centrafricaine.

Magal Touba, 15 octobre

C’est un événement qui arrive souvent avec son lot de décès. Et parmi tant d’autres d’accidents, celui du 15 octobre – à hauteur de Khelcom Biram (Guinguineo) – hante encore les esprits. En raison de la violence de la collision entre deux cars, trois individus y ont laissé la vie.

Axe Khombole-Bambey (16 octobre)

L’accident s’est produit dans la matinée du mercredi 16 octobre sur l’axe Khombole-Bambey. Bilan : 6 morts et 36 blessés graves. Un car « Ndiaga Ndiaye », en partance pour Touba, est entré en collision avec un minicar sur l’autoroute Ila Touba.

Naufrage au large des côtes mauritaniennes, 4 décembre

Les souvenirs sont récents pour ce naufrage qui a coûté la vie à 15 de nos compatriotes au large côtes mauritaniennes. C’était le 4 décembre dernier ! Une pirogue de migrants partie de Gambie a chaviré. Une soixantaine de personnes y ont perdu la vie.

Pont de l’Emergence, 26 décembre

Jeudi matin. Et le réveil est brutal pour les populations aux alentours de Patte d’Oie ! Trois personnes – une femme et un agent de la société de gardiennage Sagam – sont mortes dans un accident entre quatre véhicules: deux camions frigorifiques transportant des poissons, un minicar et un particulier. Le drame a eu lieu dans le sens Yoff-Patte d’Oie.

 

Accident Mer
Annonces

Publier un commentaire