Respect des accords: « C’est la parole de la République qui est enjeu…, selon Abdou Faty

Respect des accords: « C’est la parole de la République qui est enjeu…, selon Abdou Faty

Le président de la République a reçu samedi les responsables des syndicats d’enseignants pour juguler la crise scolaire. Macky s’est engagé à satisfaire plusieurs doléances de leur plateforme.

Pour Abdou Faty du Grand cadre, « le chef de l’Etat a reconnu que dans la mise en oeuvre, il y a eu des difficultés. Il s’est engagé devant le peuple sénégalais, pour que sur la question de la validation en 2017 et en 2018, il est prêt à mettre 8 milliards. Et  dès janvier, dit-il, la validation sera effective dans les bulletins de salaires. Par rapports aux reclassés 2006, il est prêt à régler définitivement cs problèmes avant fin décembre etc ».

« Maintenant, dit M. Faty sur la rfm, nous prenons acte parce que, c’est le premier des Sénégalais. Les ministres se sont engagés dans la mise en oeuvre, il y a eu des difficultés, le Premier ministre également, il y a eu des difficultés. Cette fois-ci, nous osons espérer que le chef de l’Etat donnera des instructions fermes et que c’est la parole de la République qui est enjeu et cela va se matérialiser. Nous avons pris acte

3 COMMENTAIRES
  • dioulit

    wait and see

  • ndiefi

    meme si le presi respecte sa parole ,vous ne respecterez pas la votre.des le mois janvier vous allez ressortir une autre plateforme revendicative,autres debrayage.dafa yomb .vous n'tes pas serieux et vous ne voulez pas travailler.et puis quid des quantum horaires,de l'achevement des programmes…vous etes partisans du moindre effort

  • sifo

    yaw ya nieme yalla wakhal lo kham. les revendications de nos chers enseignants sont legitimes.ils ne reclament que leurs dues.

Publiez un commentaire