PUBLICITÉ

Respect couvre-feu : « LItalie aurait dû utiliser des méthodes convaincantes » (Coach MPC)

L’entraîneur italien de Mbour PC donne son point de vue sur la pandémie du covid-19, l’état d’urgence assorti d’un couvre-feu. Un couvre-feu émaillé d’incidents pour le premier soir. Le coach Vittorino Mauri de Mbour PC apprécie la situation, depuis son motel niché quelque part sur la Petite Côte. 

Le couvre-feu et…

« Le gouvernement sénégalais est très préoccupé par l’état de la santé de ses citoyens et c’est aussi pour cette raison qu’un couvre-feu a été instauré, de 20 heures à 06 heures du matin. Parce que la situation est préoccupante », déclare d’emblée Vittorino Mauri, sur sportmediaset.mediaset.it,.

…La méthode forte de la police…

« Après le message du président, poursuit le coach de Mbour PC, le peuple n’a pas compris la gravité de la situation. Et, la police a utilisé des méthodes fortes pour faire respecter l’état d’urgence. Mais des vidéos virales de récalcitrants battus ont été publiées. Et au deuxième jour, les rues sont désertes; ils ont compris qu’ils devaient rester chez eux ».

…Comparée à celle d’Italie

« J’ose dire que même en Italie, ils auraient peut-être dû utiliser des méthodes convaincantes pour faire respecter le couvre-feu », commente l’ancien sélectionneur des U17 italiens.

Vittorino Mauri enfermé dans un motel loin de corona

Présentement, Vittorino Mauri se terre dans un motel de son mécène qui est fermé au public. « La situation n’est pas bonne, mais je ne me plains pas. J’en ai vu tellement dans ma vie. Nous sommes assez sereins », a déclaré l’entraîneur de Mbour PC.

Ci-dessous le nombre des personnes contaminés au Coronavirus/Covid-19 en temps réel dans le monde.
  • Total cas 629,471
  • Total décès 28,964
  • Total Guéris 138,085
  • Cas non guéris 462,422
  • Taux de mortalité 4,45%

Couvre-Feu Vittorino Mauri
Annonces

(2) commentaires

Trop Exigent

On ne connait son bonheur que lorsqu’on l’a perdu.

Attention, Attention!

Un prési est mieux renseigné que nous. Quand Macky a choisi de ne pas rapatrier les étudiants Senegalais de Wuhan, beaucoup de personnes l’on traité de tous les noms. Souhaitons que l’on ait jamais à regretter la fermeté de la police lors du couvre-feu si jamais la contamination explosait en quelques semaines. L’Italie et la France sont passés par cette erreur, évitons-la.

Publier un commentaire