Reprise des classes : FRAPP invite à mettre un terme à la loi d’habilitation, à l’Etat d’urgence et…

Le Secrétariat Exécutif National (SEN) du FRAPP a regrette, dans une note parvenue à SENEGO, ce qu’il qualifie de “grave et irresponsable décision du président Macky Sall d’assouplir les mesures qu’il avaient prises sans mesures d’accompagnement sérieuses. Un «chacun pour soi, Dieu pour tous irresponsable du président Macky Sall», que les activistes dénoncent avec la dernière énergie.

Au bord de l’émeute…

En réalité, face au pilotage à vue de la gestion schizophrénique de la lutte contre le Covid-19 qui commence à affamer les sénégalais, qui rime avec enrichissement indu, qui consacre le soutien aux magasins de grande distribution contre les commerçants sénégalais, qui donne un quasi-monopole à l’institut Pasteur, qui lutte contre une famine imaginaire en lieu et place d’une lutte contre une maladie… le pays est au bord de l’émeute…“, constatent les activistes.

Les premières décisions de Macky…

Et de poursuivre : “Devant la forte pression des sénégalais d’ici et de la diaspora, pour le rapatriement des corps, l’ouverture des marchés et des lieux de culte et le dépôt d’une requête de référé mesure utile et de deux référés-libertés par le FRAPP…le président Macky Sall a décidé de lâcher les sénégalais en leur disant ‘nu golo xam boote doomam !’ Avec 24 cas positifs, aucun décès et seuls Dakar et Touba touchées à la date du 14 mars, le président de la république a décidé l’interdiction pour 30 jours de toutes manifestations publiques ; la suspension des cours pendant 3 semaines ; la cérémonie de prise d’armes le 4 avril en lieu et place du défilé ; la suspension des pèlerinages aux lieux saints…

Du ponce pilatisme…

Non sans regretter que le 11 mai,”avec 19 décès, 1151 malades sous traitement, 7182 cas contacts suivis et 23 départements coropositifs, le président Macky Sall a décidé de faire du ponce pilatisme en assouplissant les mesures qu’il avait prises. Pire, pour que les enfants de la bourgeoisie bureaucratique puissent aller s’inscrire dans les universités étrangères, il annonce l’envoi à l’abattoir du coronavirus des filles et fils issus des classes populaires le 02 juin prochain…” Sur ce, le FRAPP interpelle le président Macky Sall sur l’opportunité du maintien de la loi d’habilitation, de l’Etat d’urgence, du couvre-feu, des 1000 milliards…

Ainsi, le SEN du FRAPP dénonce la décision prise par le président et dit le tenir pour responsable “de tout drame ou tragédie conséquence de la non observation du principe de précaution“.

Un terme à la loi d’habilitation…

Selon les activistes, “cette décision, le président avoue son incapacité politique, sanitaire, financière, économique à prendre les décisions que la situation exige face au Covid-19“. Et estiment qu’en réalité, le président Macky Sall vient de réciter avec le Covid-19 les seules leçons qu’il connaît et qu’il récite depuis 2012. Soit “incapacité, incompétence, impotence, impuissance, indolence. Puisque le président Macky Sall et sa majorité pensent à envoyer nos enfants à l’école, le FRAPP les invite à mettre un terme à la loi d’habilitation, à l’Etat d’urgence et au couvre-feu et invite le conseil des ministres et l’Assemblée nationale à reprendre les classes avant nos enfants…

A cet effet, Frapp appelle les citoyens sénégalais à la prudence, à la responsabilité en se préservant par le respect des gestes barrières, le port de masques… Mais aussi invite les organisations “patriotiques à se mobiliser pour faire face

Annonces

(6) commentaires

  • Teuss

    Vraiment ces gens nous indisposent. Je crois que les sénégalais doivent tous se lever pour demander à ce groupuscule d’arrêter de semer le désordre dans ce pays surtout en ces moments là. Il n’y a qu’un seul combat qui vaille: celui de faire partir cette maladie et rien d’autre. Mais quand des rebelles comme Guy Marius et Sonko sont soutenus par leurs parents Diolas Sané, Sambou, Djiedhiou, Manga, Coly, Djiba… voilà ce que ça donne. 

  • Diallo

    les gens là ils prégnante quoi ? c’est sont des syndicats ou partie politique.

  • Jhonesene

    a cette période de lutte contre le corona virus le peuple conscient même leur réflexion sur les méthodes a adopter pour arrêter la chaîne de transmission .cependant certains soit disant activiste politicien, avec leur grande gueule critique sans apporter de solution ni de contribution a cette lutte.

  • Diop

    Senego franchement vous nous indisposée avc ces connards respectez les Sénégalais svp pfff

  • Renè Diagne

    pure merde

  • Jhonesene

    tu as encore ouvert les vague de ta grande gueule tu ne maîtrises rien de ceux que tu dis mais c’est la jalousie qui te prends a parler de cette sorte

Publier un commentaire

PUBLICITÉ
VIDÉOS
  • Moustapha Cissé Lo
    12:53 - 06/07/2020 Feuss-Net : Insultes et exclusion de Cissé Lô relèguent au second plan les décès de corona
  • Ministère Santé
    10:08 - 06/07/2020 Covid-19: Le Sénégal a enregistré 78 cas positifs dont 26 cas communautaires, 03 décès [Senego Tv]
  • 107391050_796442374517578_3833929717366783550_n
    10:01 - 06/07/2020 Revivez le point de situation de la covid-19 du ministère de la Santé, ce lundi 06 juillet
  • katy cgimère
    9:14 - 06/07/2020 Katy Chimère à Salam Diallo : “Kouma takal niarel ma dieul samay bagages dem sama yoon”