Report Présidentielle : En Direct de l’Assemblée nationale, les députés se penchent sur le projet de loi

L’Assemblée nationale du Sénégal examine, à l’instant, une proposition législative initiée par les députés du Pds afin de reporter  les élections au 25 aout prochain.

Cette proposition vise à modifier l’article 31 de la Constitution du Sénégal pour reporter la date de l’élection présidentielle, initialement prévue pour le 25 février 2024, au 25 août 2024.

Regardez :

12 COMMENTAIRES
  • Amet

    L’armé ne va même pas vous laisser finir votre mascarade soyez intelligent

    • Diallo

      Malheur pour vous si l armee prend le pouvour vous allez ferme defitivement vos gueles si l armee prrnd le pouvoir c est remettre l opposition a sa place ces gens ne sont pas tolerants comme Macky l impolitesse l arogance tout ca la vous allez ranges tout ca dans vos valises kou decone niou regle sa mbir

  • Fadilou

    Députés yi koye vote feke lelene sene keur douma lenn bagnou khamni momou gnou senegal

  • Gg

    Franchement sunu khol diekhna, le Sénégal est la risée du monde sous Macky Sall.

  • Papa

    – Lorsque le président promulguera son décret, les opposants devront attaquer le décret devant le Conseil. Si les gars du Conseil sont conséquents avec eux-mêmes, ils devront normalement rejeter le décret.
    L’attitude indigne du président :
    -il a choisi et nommé les membres du CC
    Il a choisi et nommé Amadou Ba comme PM
    -il a choisi Amadou pour être le candidat de BBY
    -il a laissé ses gars s’allier avec le PDS pour insulter et accuser sans preuves les membres du CC
    -aidé par ses gars, il veut installer le chaos pour rester au pouvoir, et donc, affaisser les institutions.
    Dans c’est un pays normal et sérieux, si le chef fait un coup d’État institutionnel, les FDS doivent le mettre hors d’État de nuire, car ce chef devient un danger public.
    Si j’étais juge, ni le pouvoir, ni ses agents, ni ses avocats, ni ses membres ne gagneraient jamais de procès devant moi vu les attitudes impolies, agressives du PDS soutenus par BBY dans l’impunité totale. Et ils ne se cachent pas.

  • khoussi

    Voter pour un report est une chose ! Mais qui va conduire le processus au-delà du 02 avril 2024 est une autre chose bien plus complexe ! Ces députés APR/BBY/PDS tiennent-ils compte du fait le Conseil Constitutionnel devra être saisi de toute loi touchant au mandant du Président de la République ou aux questions électorales ! Le Conseil Constitutionnel n’a pas pouvoir de donner des dérogations pour violer l’article 103 de la Constitution: la durée du mandat du PR (05 ans) est insusceptible de REVISION ! Même un (1) jour de plus équivaut à une révision ! Nullards!

  • Diallo

    Le debat a TFM dirige par Ablaye mais ce Ablaye est un partisant de l ex pastef il defend avec bec et ongles les cochonneries des gens de ex pastef je ne pensais pas qu a TFM ca ce passait comme walftv le petrole a rendu fou beaucoups de Senegalais un journaliste qui dirige un debat doit etre neutre

  • Lota

    Le Monsieur est toujours président jusqu’au 02 avril 2024. Pourtant, quand il sort, il est hué
    Imaginez combien de fois et quelle durée il sera hué à partir de 02 avril, car il ne sera plus légitime et le coup institutionnel sera acté. Mais pire encore, combien des éléments des FDS il faudra déployer partout où il ira (devant, derrière, en haut, en bas)?
    Combien de milliards pour protéger un président illégitime qui n’osera plus bouger sur le territoire et qui fera comme les autres dictateurs qui restent au palais et envoient les ministres, conseillers, députés… ?
    Est-ce que cette perte des milliards en vaut la peine juste pour protéger un président illégitime avec la fatigue, le stress, l’angoisse, les durs labeurs… des FDS?
    Soit il reste au palais, soit il se déplace avec l’armée « mobile ». À l’extérieur, il fera face à la diaspora, ce qui fera que les FDS des pays visités vont se fâcher; à l’intérieur, il ne pourra plus se déplacer sans avoir les FDS à ses côtés.
    Cela ne vaut pas la peine. Dès que la loi sera promulguée par le président, que les opposants l’attaquent devant le CC. Si les membres du CC sont logiques et cohérents, ils vont rejeter cette loi.

  • Kamara

    Ses magouilles finirons par le perdre

  • Kamara

    Ses magouilles finirons par le perdre

  • Tonia

    J ai mal d être sénégalais pourquoi ça macky sall souviens toi hier macky nous souhaitons rien que la paix macky amal n gor tébayiiiii

  • NDIAYE

    Sagna quel pitre !

Publiez un commentaire