Réouverture des classes : le Meer National inonde les lycées de Dakar en masques

Sans tambour ni trompette et dans la plus grande discrétion, le Mouvement des élèves et étudiants républicains (Meer) poursuit son programme d’accompagnement des écoles pour une réouverture des classes au Sénégal, dans ce contexte de pandémie de covid-19.

Un élèves, des masques

Dès l’annonce de la réouverture des classes au Sénégal, conséquence d’un assouplissement de l’état d’urgence, le Meer National avait lancé le programme « un élèves, des masques ». Ainsi, malgré la fiasco qui s’en est suivi, les jeunes républicains ont déroulé leur projet jusque-là.

Dans la journée du mardi 16 juin 2020, sous la houlette et supervision de son coordinateur, a appris senego, le Meer national a reçu un peu plus de 30 élèves, tous responsables de gouvernements scolaires des lycées de Dakar, pour leur remettre des lots de masques.

Leçon de morale et solidarité active

La rencontre qui s’est tenue à la Maison de presse de Dakar s’est faite par ailleurs dans le plus grand respect des mesures de distanciation sociale pour montrer, d’emblée, l’importance de la prévention pour endiguer la propagation de cette maladie si contagieuse.

Prenant la parole, certains élèves ont vivement magnifié ce geste qui leur permet, pour le plus grand nombre, de faire face à la prochaine date qui sera retenue pour le retour effectif et réussi dans les écoles.

Répondre à l’appel de l’Etat et se mobiliser pour la République

Pour Abdoulaye Diagne, « il est tout a fait naturel de répondre à l’appel de l’Etat quand l’urgence se présente. Tout citoyen,  pendant que le pays fait face à l’urgence, doit se mobiliser pour prendre part à sa manière, avec les moyens qu’il détient, à l’effort national de lutte contre un envahisseur pour sauver et préserver la République ».

« Ce geste n’a rien de politique. C’est une responsabilité morale et citoyenne que de se donner à fond pour sauver le pays, la République et préserver notre système éducatif qui repose déjà sur de meilleures perspectives surtout avec un gouvernement conscient des urgences qui s’imposent pendant cette période de pandémie », a ajouté Abdoulaye Diagne devant les élèves venus récupérer leurs masques.

 

9 COMMENTAIRES
  • Daour

    Vraiment l’engagement citoyen doit être toujours un sacerdoce pour un jeune averti.
    Merci beaucoup coordonnateur Diagne 

  • Awa Diallo

    inceste très salutaire qui participe à la lutte contre les mesures barrières,merci coordonnateur.bne continuation

  • Anna

    Une initiative qui justifie vraiment votre leadership
    Vous avez très tôt compris qu’en ces moment pareil seule une gestion inclusive de tous les acteurs de l’éducation peut sauver l’année. Félicitation Coordonnateur ABLAYE DIAGNE 

  • Moussa BA

    C’est ce que l’on appelle avoir le sens de la responsabilité. Participer positivement dans ce rude combat que le pays est en train de mener contre le coronavirus est un devoir pour tout bon citoyen. Nos félicitations et remerciements au au coordonnateur Ablaye DIAGNE !

  • Moussa

    Ceci n’est pas une vérité le collectif n’a jamais prononcé ou sous entendre une éventuelle reprise des cours
    Pour une mieux partager des informations avec les non présents le collectif a prit des audios et des vidéos sur ce rencontre

  • Bouré Faye

    Cela ne nous surprend pas, le coordinateur Abdoulaye Diagne a toujours été un homme intègre et responsable.
    Le Sénégal a besoin de toi mon frère et je suis entièrement avec toi pour l’accomplissement de ta mission et de tes missions futures

  • Idrissa Ndiaye boy rio

    Merci a la coordination du Meer nationale pour vos actes de citoyenneté

  • Idrissa Ndiaye boy rio

    Merci a la coordination du Meer nationale
    Pour vos actes de citoyenneté

  • Abdoulaye

    Nous dementirons haut et fort les proposition du Mouvement (MEER). Nous n’avons pas eu de rapport concret avec et nous prions à SENGO de venir nous vouloir le plus rapidement possible .
    Nous vous livrons toutes les images ,vidéos et enregistrement de la rencontre d’hier.
    Nous sommes toujours dans ce que nous étions l’intérêt commun des élèves.

Publiez un commentaire