PUBLICITÉ
rentree des classes - Rentrée des classes 2019 - Le G20 boycotte, l'useq tempère

Rentrée des classes 2019 – Le G20 boycotte, l’useq tempère

L’Union syndicale pour une éducation de qualité (Useq) appelle au calme et à la concertation avec les autres syndicats représentatifs réunis autour du G7 pour une année apaisée. Ce, suite au boycotte de la rentrée scolaire 2019 par le G20. L’Useq demande à l’Etat du Sénégal d’appliquer les accords.

L’organisation syndicale soutient que toutes les conditions ne sont pas réunies pour l’application du concept « oubi tay, jang tay ». « On n’attaque personne, on ne critique personne. Nous pensons que chacun d’entre nous doit se responsabiliser. Nous devons communiquer entre nous« , a dit sur Rfm,  Abdourahmane Gueye, Sg de l’Uden en prélude à la célébration de la journée mondiale des enseignant.

Useq

Pour l’effectivité du concept « Oubi tay, jang tay », l’Union syndicale pour une éducation de qualité (Useq) y adhère certes. Mais pour sa matérialisation, il fallait des préalables. « On va faire à peu près un mois pour que les cours reprennent normalement. Cependant, c’est une perte de temps. Aujourd’hui, le concept oubi tay jang tay a été lancé par la société civile, approprié par l’Etat. C’est très bien; maintenant, il faut créer les conditions de son application. Et celles-ci, c’est que l’Etat veille à ce que les classes, les écoles puissent recevoir les élèves. Toutes ces conditions ne sont pas réunies et l’Etat n’a pas créé tout ce qu’il faut pour que ces conditions soient réunies parce que les classes sous abris provisoires, ces écoles là ne peuvent pas s’ouvrir« , a expliqué Amadou Diaouné, Secrétaire national de l’Useq

 

G20 Rentrée
Annonces

Publier un commentaire