Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Rencontre avec les entraineurs nationaux et les DTR: La Direction Technique Nationale fait son match

La Direction technique nationale de basket s’est réunie, ce samedi, pour faire le bilan des différentes campagnes internationales : Mondial U19 et Afrobasket (masculin et féminin). Sous la houlette de Moustapha Gaye, les techniciens se sont aussi projetés sur les tournois de montée en National 1 (masculin et féminin), les stages de 1er et 2ème degrés et le tournoi national des jeunes.

«Je pense qu’on a des responsabilités de ce niveau. Quand on prend des décisions, au retour d’une compétition, il faut surtout associer ses pairs à l’évaluation, recueillir leurs avis, leurs critiques et tout ce qui peut améliorer la bonne marche de nos équipes nationales dans le futur. C’est pourquoi nous avons initié cette réunion avant de rencontrer et rendre compte au Bureau fédéral. Les échanges ont été fructueux et beaucoup de choses ont été dites en interne», mentionne le Directeur technique national, Moustapha Gaye.

L’international : l’œil des techniciens…

Cette année, le Sénégal a pris part à la Coupe du U19 garçons et aux Afrobasket. Les résultats ont été mitigés, surtout cette 4ème place des Lionnes à Yaoundé. En toute liberté, les techniciens ont disséqué la participation des différentes sélections nationales. «C’était une bonne réunion d’évaluation et cela nous a permis de voir et revoir beaucoup de points : l’évaluation de la Coupe du monde U19, des Afrobasket masculin et féminin, l’organisation des stages de 1er et 2ème degrés, le tournoi de montée en National 1 sans oublier la probable tenue du tournoi national des jeunes. Toutes ces questions ont été débattues et les gens ont apporté leurs contributions», soutient Madiène Fall, Directeur technique régional de Louga.

Réagissant à propos de ces campagnes, Moustapha Gaye a salué les bonnes propositions faites par ses collègues. «Les techniciens ont donné leurs avis sur les deux Afrobasket. Il y a eu des critiques et des suggestions. Nous sommes en démocratie et les débats ont été ouverts. Notre leadership nous permet de cueillir les avis des gens. Tout s’est bien passé dans l’ensemble. Les critiques ont été négatives et positives. J’ai expliqué que le Sénégal a été en quart de finale de Coupe du monde U19 pour la première fois. Pour l’Afrobasket masculin, j’ai présenté le rapport de Boniface Ndong et défendu tout ce qui s’est passé. C’est la même chose pour l’Afrobasket dames. Les pairs ont donné leur avis et fait des propositions que je ne peux pas dévoiler sans avoir parlé avec le Bureau fédéral. Mais, ils ont apprécié la rupture générationnelle et nous ont encouragé à continuer dans cette voie».

Formation des cadres techniques…

Les résultats de nos clubs et sélections dépendent en grande partie de la qualité des techniciens. De ce fait, il est primordial de mettre l’accent sur la formation. La Direction technique nationale ne veut pas déroger à la règle et apporte même des innovations. «On a aussi évoqué les stages de 1er et 2ème degrés. Cette formation se fera en ligne pour la partie théorique et en présentiel pour celle pratique. Notre souhait est d’avoir des coachs de 1er et 2ème degrés sur les bancs la saison prochaine. Cette année, certains ont coaché sous réserve d’avoir leurs diplômes, d’où l’intérêt de ces stages. Mes prédécesseurs ont beaucoup fait en matière de formation mais il y a un gap à résorber».

Cette idée est partagée par Madiène Fall qui a entrepris les mêmes démarches dans sa Louga natale. Mais, il insiste sur l’appui en matériels didactiques. «Le stage des animateurs et initiateurs est dévolu maintenant aux directeurs techniques régionaux. J’ai eu à organiser un stage à Kébémer et j’envisage d’aller à Linguère pour y organiser un autre stage. On travaille en parfaite synergie avec la Direction technique nationale dont nous sommes les relais au niveau des régions. Tous les programmes mis en place par la DTN sont appliqués par les DTR. On attend surtout un accompagnement en terme de matériels didactiques particulièrement les ballons. Je pense qu’on pourra former plusieurs gamins si on a des outils surtout les ballons».

Décembre, la fête des tout-petits ?

La DTN mise sur les jeunes pour redorer le blason du basket sénégalais. Et cela passe par la formation et la compétition, d’où la nécessité d’organiser le tournoi national des jeunes. «Nous souhaitons organiser le tournoi national des jeunes dans la 2ème quinzaine du mois de décembre. Nous allons discuter avec la Fédération pour avoir les moyens de le faire, en U16 et U14. Nous demanderons l’organisation d’un critérium du mini-basketteur dans toutes les régions afin de sortir les deux meilleurs jeunes (fille et garçon). Cela va aboutir à un critérium national des U12», explique le DTN et sélectionneur des Lionnes.

Madiène Fall pense que le tournoi national des jeunes est le meilleur moyen de juger le travail au niveau des régions. «Le tournoi national des jeunes est la meilleure manière pour avancer dans le projet des académies régionales mais surtout de mettre sur pied ce centre national. À Louga, on est à fond sur ça. On a mis en place des sélections U12, U13, U15, U16 et U17. Des entraîneurs ont été même nommés pour ces catégories et des séances d’entrainements organisées. Ce tournoi national des jeunes sera un moyen pour évaluer le travail des DTR».

Avec Record

2 Whatsapp
Annonces
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    17:47 - 27/11/2021

    Taximan tué au Point E : Les assassins toujours en garde à vue, seront déférés au parquet lundi

    Whatsapp
    17:41 - 27/11/2021

    Burkina : vive tension à Ouagadougou après la dispersion de manifestants (Vidéo)

    Whatsapp
    17:28 - 27/11/2021

    Mauritanie : Liberté provisoire refusée à l’ancien Président Ould Abdel Aziz, pour la 4e fois

    Whatsapp
    17:07 - 27/11/2021

    Premier League: Sadio Mané et Liverpool se baladent contre Southampton (vidéo)

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp