PUBLICITÉ
ste jea - Réintégration des filles voilées : ISJA cède face à la pression

Réintégration des filles voilées : ISJA cède face à la pression

 L’institution Sainte Jeanne d’Arc  a finalement cédé face à la pression. Un consensus a été trouvé tard dans la nuit avec le ministère de l’Education nationale. Les 22 filles voilées, qui étaient interdites d’accès en classe, seront réintégrées jeudi prochain. 

Selon nos informations, « ces filles voilées seront réintégrées le  jeudi 19 septembre prochain  et porteront l’uniforme assorti d’un foulard de dimensions convenables fourni par l’établissement et qui n’obstrue pas la tenue. » La source d’ajouter que la direction de l »institution Sainte Jeanne d’Arc va recevoir chacun des parents d’élevés, en présence de l’Inspecteur d’Académie de Dakar pour finaliser cette décision.

Décision impopulaire de l’Isja

Pour mémoire, l’Institution Sainte Jeanne d’Arc avait refusé d’admettre en cours des élèves musulmanes portant le voile, en vertu d’un nouveau règlement qui suscite la polémique dans un pays réputé pour sa tolérance religieuse. « Nous sommes huit élèves, toutes voilées, à n’avoir pas été admises dans l’école aujourd’hui. Nous avons d’abord été regroupées, puis nos parents ont été appelés pour venir nous chercher », avait déclaré mercredi 4 septembre, une élève en classe de Terminale qui a souhaité conserver l’anonymat.

Actes discriminatoires selon le ministre 

En mai, s’exprimant à propos de ce règlement, le ministre de l’Éducation nationale, Mamadou Talla, avait évoqué des « actes discriminatoires d’ordre socioculturel » et promis de « prendre toutes les dispositions pour mettre un terme à de telles situations ». « Pour le moment, on est dans la médiation, on veut d’abord privilégier cette voie. Dans tous les cas, l’école est pour tous, laïque et républicaine », avait déclaré mercredi, un responsable du ministère.

Située à deux pas de la Cathédrale de Dakar, dans le quartier historique et administratif, l’Institution Sainte Jeanne d’Arc, l’une des plus réputées du pays, est fréquentée par des familles aisées. Et paradoxalement, des religieuses catholiques y travaillent et portent le voile.

Filles Pression
whatsapp 846
Annonces

(4) commentaires

Cheikh Tidiane Diene

La paix n a pas de prix. Sage décision tout est bien qui fini bien

Waiht

Beuré boukéék mbaam

Aw Ibrahima

Satan a échoué

Manou

meme si, mais ca veut dire qu elles sont pas les bien venues, kou lamb yatay dagoul fan la sopé

Publier un commentaire