Réinstallation de 1500 familles à Fungurume, République Démocratique du Congo, à cause de la pollution industrielle

Réinstallation de 1500 familles à Fungurume, République Démocratique du Congo, à cause de la pollution industrielle

Environ 1500 familles ont été déplacées du quartier Mano-Mapia à Fungurume, situé à environ 120 km de Kolwezi dans le sud-est de Kinshasa, suite aux accusations de pollution environnementale par la société minière Tenke Fungurume Mining (TFM). Cette filiale du groupe chinois CMOC était reprochée pour contamination de l’air et du sol due à son usine de traitement du cuivre et du cobalt.

Les habitants, confrontés à des problèmes de santé graves tels que des maladies de la peau et des saignements de nez, ont été les principales victimes. Une commission spéciale, mise en place par le gouvernement provincial de Lualaba dont dépend Fungurume, a facilité le déplacement des familles impactées. En parallèle, une contrepartie financière est discutée, bien que les résidents expriment leur inquiétude quant à l’évaluation potentielle de leurs propriétés bien en dessous de leur juste valeur.

Deo Maloba, porte-parole de la société civile à Fungurume, souligne que l’évaluation en cours concerne la superficie des terrains et des champs, ainsi que la présence éventuelle d’arbres et de produits agricoles, ce qui est crucial pour les compensations futures.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire