Recherche agricole au Sénégal : Satisfaction partielle des revendications des chercheurs du Syndicat Saraa

Recherche agricole au Sénégal : Satisfaction partielle des revendications des chercheurs du Syndicat Saraa

Les membres du Syndicat autonome de la recherche agricole et agroalimentaire (Saraa) au Sénégal continuent d’attendre la résolution de leur principale revendication concernant la grille salariale. Malgré un bilan partiellement positif où trois de leurs quatre doléances ont trouvé réponse, cette demande cruciale demeure en suspens après être été évoquée lors du Conseil scientifique et technique de l’Institut sénégalais de recherche agricole (Isra).

Face à cette situation, le ministre de l’Environnement et de la Transition Écologique, Daouda Ngom, a reconnu l’importance de cette revendication sans pour autant proposer une solution immédiate. Il s’est contenté de prendre note des plaintes lors de la rencontre, soulignant ainsi les difficultés persistantes en matière de rémunérations des chercheurs.

Sur un autre volet, le Pôle pastoralisme et zones sèches (Ppzs) continue de se développer. Avec la participation de l’Ecole nationale supérieure d’agriculture, ainsi que des universités de Saint-Louis et de Ziguinchor, ce pôle a élaboré de nouvelles formations et compte désormais 42 chercheurs et 15 doctorants. Des avancées qui illustrent la dynamique de collaboration et d’innovation au sein du milieu universitaire et de recherche au Sénégal en dépit des défis financiers et organisationnels.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire