Rapports d’enquête – Déclaration de patrimoine : Seynabou Ndiaye Diakhaté (Ofnac) en parle…
PUBLICITÉ

Rapports d’enquête – Déclaration de patrimoine : Seynabou Ndiaye Diakhaté (Ofnac) en parle…

Seynabou Ndiaye Diakhaté était, ce dimanche sur iradio. Elle est revenue sur la trentaine de rapports d’enquête envoyée au parquet. Mais aussi sur le sujet sensible de déclaration de patrimoine dont certaines personnalités refusent de se conformer.

Rapports d’enquête…

« Depuis sa création en 2012, l’Ofnac (Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption) a envoyé une trentaine de rapports d’enquête au parquet« , a révélé Seynabou Ndiaye Diakhaté.

La présidente de l’OFNAC de poursuivre : « Dans le code de procédure pénale, il est reconnu au procureur d’apprécier ou non l’opportunité d’une poursuite. En plus, dans le texte qui a créé l’Ofnac, il est clairement dit que la saisine du Procureur de la République dessaisit l’Ofnac. En gros, ce que nous faisons au niveau de l’Ofnac, c’est de participer à l’œuvre répressive par la collecte d’informations que l’on met à la disposition du procureur de la République. Notre travail s’arrête là. Je ne sais pas si les dossiers transmis ont été classés sans suite ou bien s’il y a des poursuites« .

Déclaration de patrimoine…

Pour mémoire, au lendemain de sa réélection en 2019, le Président Macky Sall a voulu faire de la déclaration de patrimoine un cheval de batail. Il avait, alors demandé à tous ses ministre de s’y conformer. Toutefois, la président de l’Ofnac de rappeler que ce ne sont pas seulement les ministres qui sont assujettis à cette exigence.

« La déclaration de patrimoine concerne également d’autres fonctionnaires. En dehors des ministres, il y a certaines chefs d’institutions, ceux qui, comme moi, gèrent des budgets de plus d’1 milliard de F CFA. En valeur relative, on pourrait dire que 60% des assujettis ont fait leur déclaration de patrimoine« , a fait savoir Seynabou Ndiaye Diakhaté.

A cet effet, l’Ofnac a répertorié, depuis 2014, 766 déclarations de patrimoine d’entrée, et 156 déclarations de patrimoine de sortie.

Justification…

« Pour les déclarations d’entrée, nous recevons les dossiers, nous les traitons, les analysons et les conservons. Après, l’assujetti fait une déclaration de sortie. Ensuite, on compare les éléments qui sont mis à notre disposition. Nous regardons si le patrimoine de l’assujetti a évolué de façon substantielle ou pas. Mais surtout la justification, parce que, dans la loi relative à la déclaration de patrimoine, il est dit que s’il y a une évolution injustifiée du patrimoine, l’Ofnac peut saisir le procureur de la République. On n’en a pas de cas« , souligne-t-elle.

Répondre à Lamine Diop Annuler la réponse

2
PUBLICITÉ

2 commentaire

  1. lol

    khalissou rew mi yeup macky marieme faye sall sathieu nagne ko. ofnac est une farce

  2. Lamine Diop

    Quelqu’un pourrait expliquer ce qu’elle vient de dire ?

    Décidément,on ouvre la bouche pour ne rien dire au Sénégal.

Répondre à Lamine Diop Annuler la réponse