PUBLICITÉ

Rapatriement Sénégalais décédés du Covid-19 : “Nous allons saisir le Comité des droits de l’homme…”

Nous allons saisir le Comité des Droits de l’Homme des Nations-Unies…“, a fait savoir Me Abdoulaye Tine à Seneweb. Une réaction de l’avocat qui fait suite à la décision de la Cour suprême de rejeter, ce jeudi, la requête en référé-liberté déposée par le collectif pour le rapatriement des dépouilles des Sénégalais décédés du Covid-19 à l’étranger.

La Cour suprême note une absence de caractère «scientifique» de la mesure prise par l’Etat du Sénégal.

Ils ne vont pas en rester là…

«Ils ont dit qu’ils ne peuvent pas apprécier le caractère scientifique. Ce qui n’est pas conforme au droit parce qu’on s’attendait à ce que le juge oblige l’Etat à libérer la justification scientifique de la mesure… L’avocat général (de la Cour) est venu nous parler de principe de précaution, ce qui n’existe pas en droit sénégalais», rappelle-t-il que leur objectif est «légitime», non sans indiquer qu’ils ne vont pas rester les bras croisés.

La saisine de l’Onu…

«Nous allons saisir le comité des droits de l’homme des nations-unies. Celui-ci prévoit certes la possibilité de restriction, dans une certaine mesure, des droits de l’homme, mais il faut rappeler que le Sénégal, jusqu’à présent, n’a pas fait sa déclaration (…) Quand un Etat décrète une urgence sanitaire ou pour un autre motif, il doit le déclarer au Comité qui devra le mettre dans le monitoring avec un organe de suivi afin d’apprécier si les mesures ne sont pas disproportionnées», poursuit Me Tine.

«S’il y a une plainte devant ledit comité, le Sénégal ne pourra pas invoquer l’état d’exception», précise l’avocat.

Annonces

(3) commentaires

  • Malick Diallo

    le president de la republique ces conseiller en droit souvent il passent tous a cotè

  • Eh Sow

    C est triste pour mon pays
    Un gouvernement incapable
    Des conseils très nuls
    Attention le pays est tenu par les sénégalais de l’extérieur et non aux politiciens
    Respectez ces morts sont bien protégés né aux sénégalais a le droit de revenir aux pays se reposer en paix notre dernier demeure de plein droit
    Du jamais vu cette injustice

  • Tex

    Les gouvernement doit en effet bloquer le rapriement car il y a un risqué sanitaire tres important. Les corps peuvent contaminer

    10 fois plus de monde qu’en temps normal. de plus certaines personnes voudrotn ouvrir les cerceuils pour voir leur parent mort et ce sera la catastrophe. C’est deja arrive dans un village ou ils ont enterre un immigre. le coprs arrive deja avec des substances chimiques pour conserver le corps Durant le vol et le cercueil etait scelle avec du plomb. Arrive au village, le pere du defunt decida de faire ouvrir le cercueil par un forgeron et il ya eu des morts. Si on etait dans un pays ou les gens respectent les consignes j’airai compris mais vu que le Senegalais est tres indiscipline de nature c’est difficile. par contre il y a des enterrements temporaires en Europe et le gens pourraient enterer leurs parents la bas provisoirement et ensuite rapatrier les coprs apres la crise