Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Quand la jeunesse malienne bouscule la France impérialiste (Par Bentaleb Sow)*

20 Janvier 2021 : Que se passera t-il au pays de Modibo Keita?

Au Mali, des mouvements souverainistes de la société civile dont des organisations représentées dans le Conseil National de la Transition ( CNT ) ont pris rendez-vous ce 20 janvier 2021 pour une mobilisation générale , une démonstration de force contre la présence des bases militaires françaises dans le pays.

Pour rappel, ceci n’est pas la première manifestation de ce genre.
En effet , des organisations telles qu’Urgences panafricanistes Mali et d’autres personnalités ont toujours porté ce discours, surtout pendant les périodes de contestation contre le régime du président déchu IBK.
Au-delà des questions liées au Franc CFA et l’ingérence sur les politiques des anciennes colonies, les récents événements n’améliorent pas du tout la côte de l’armée française accusée d’avoir tué des civils qui célébraient un mariage lors d’une frappe aérienne sur le village de Bounti.

La présence de l’armée française, engagée militairement au Mali depuis 2013 avec la force anti “djihadistes” Barkhane, suscite beaucoup de polémiques et fait développer de plus en plus un “sentiment anti-français” au Mali et dans la sous région, car cette présence, seuls les gouvernants et leurs alliés en voient la pertinence.
En effet, ce “sentiment anti français” théorisé par les médias français et repris par l’Elysée n’est rien d’autre qu’un sentiment pro africain et anti-impérialiste de la jeunesse africaine.

Au Sénégal par exemple, le Front pour une Révolution Anti-impérialiste Populaire et Panafricain (FRAPP) a lancé avec d’autres organisations depuis 2018 une campagne dénommée “FRANCE DÉGAGE” pour réclamer le renvoi des militaires français hors de leurs frontières et la sortie de la France des affaires monétaires de l’Afrique. Un même discours arboré par la jeunesse militantiste de plusieurs pays d’Afrique francophone.

Qu’est ce qui rend spécial cette manifestation du 20 Janvier 2020?

_Parmi les co-auteurs de la manifestation, figure l’emblématique Adama Diarra dit Ben le cerveau, membre du CNT. Ce qui a poussé le Colonel Malick Diaw ( président du CNT) à sortir un communiqué où il relève avec “regret” de récentes déclarations contre la présence française, émanant selon lui de mouvements auxquels appartiennent des membres du CNT.

Pour le colonel Diaw, ces déclarations “n’engagent que leurs auteurs”.Il “tient à réaffirmer le soutien et la disponibilité du CNT à l’endroit de tous les partenaires qui œuvrent au côté du Mali dans la lutte anti-terroriste”.
Une manière de mettre sur la table la carte de la prudence pour une large marge de manœuvre face à ce contexte fragile et néanmoins incisive de transition inachevée.

_ Kemi Seba, leader d’Urgences Panafricanistes et personnalité incontournable dans le monde du panafricanisme , a foulé le sol malien aujourd’hui. Un élément de plus pour donner du tonus au grand rassemblement.

_ Des gilets jaunes sont arrivés au Mali pour spécialement participer à cette à cette manifestation. Ce qui est en cohérence avec leur lutte contre les inégalités et injustices sociales occasionnés par la France institutionnelle.

Le 20 Janvier marque le jour où Modibo Keita a jeté les bases d’une armée malienne ( 1961 ) et a déclaré dans un discours mémorable :

« …A l’heure qu’il est, l’ambassade de France en République du Mali est informée par mes soins de la décision de mon parti et de mon gouvernement de voir la France évacuer les bases militaires de Bamako, de Kati, de Gao et de Tessalit, qu’elle occupait du fait des accords franco-maliens signés a Paris le 22 juin 1960, elle et la fédération du Mali et qui deviennent caducs après les événements du 19 au 20 aout 1960 et l’acte de reconnaissance par la France du gouvernement du Sénégal, acte qui consacre la dissolution de la Fédération du Mali… »

Une date symbolique pour une action d’envergure, la jeunesse africaine à travers celle malienne est plus que jamais déterminée à faire face à son destin pour l’honneur des résistants et pour une Afrique libre.

* Chargé du recrutement et déploiement du FRAPP

110 Whatsapp
Annonces
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    9:05 - 04/03/2021

    Revue de Presse Iradio (Wolof) du Jeudi 04 Mars 2021 Par Baba Ndiaye

    Whatsapp
    8:51 - 04/03/2021

    Standard : Le message fort de Mbaye Leye aux supporters

    Whatsapp
    8:48 - 04/03/2021

    Abdoul Mbow: ” Mane guissouma nervis…est-ce que dougnou aye policiers civils?” (vidéo)

    Whatsapp
    8:34 - 04/03/2021

    Revue de Presse (Wolof) Sud fm du Jeudi 04 Mars 2021 Par Habsa Elimane Wane

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp