Promotion de l’égalité des sexes dans les forces armées : Le genre sera intégré dans les curricula des écoles de formation

Promotion de l’égalité des sexes dans les forces armées : Le genre sera intégré dans les curricula des écoles de formation

Le ministère des Forces armées joue sa partition dans la mise en œuvre de la Stratégie nationale pour l’équité et l’égalité de genre. En plus de la révision du cadre juridique qui régit le fonctionnement des forces armées pour y intégrer l’aspect genre, une batterie de mesures est annoncée pour promouvoir l’égalité des sexes au sein de l’armée et de la gendarmerie.

La question du genre sera bientôt intégrée dans les curricula des écoles de formation des forces armées sénégalaises. Le ministère des Forces armées envisage également, dans une brève échéance, d’établir des bureaux genre opérationnels aussi bien au sein de sa structure organisationnelle que dans l’Armée nationale et la gendarmerie. Toujours dans cette dynamique de promotion de l’égalité de genre au sein de l’armée, il est prévu la modification du Code des pensions militaires d’invalidité pour permettre aux héritiers des femmes militaires décédées de bénéficier de certaines allocations. Ces annonces ont été faites hier par le directeur de cabinet du ministre des Forces armées, Demba Diouf, qui a présidé l’ouverture d’un atelier de sensibilisation sur la mise en œuvre de la Stratégie sectorielle genre de ce département.

Longtemps réservé aux hommes, le métier des armes a été ouvert aux femmes sénégalaises en 1984 avec le recrutement d’élèves officiers médecin à l’Ecole militaire de santé (Ems). Mais de façon plus intense, le recrutement des filles a été entamé en 2006 avec l’admission de celles-ci à l’école de gendarmerie et a été poursuivi avec l’accueil du personnel féminin au Centre d’instruction Dakar-Bango. Dans cette logique, une Stratégie sectorielle genre des forces armées (2012-2022) a été adoptée en 2011. Dans le cadre de la mise en œuvre de cette stratégie, le département des Forces armées a pris un certain nombre de mesures pour relever les défis liés à l’intégration des femmes dans les corps militaires. Parmi celles-ci, la révision du cadre juridique qui régissait les forces armées. « En effet, les dispositions relatives à l’accès dans les forces armées ont été effectivement modifiées pour permettre le recrutement des femmes. Les textes concernés sont notamment la loi 70-23 du 6 juin 1970 portant organisation de la défense nationale, le décret 91-1173/Pr/Mfa du 07 novembre 1991 portant recrutement dans les forces armées et le décret 2008-1012 Pr/Mfa du 18 août 2008 portant statut particulier du personnel de la gendarmerie nationale », a énuméré le directeur de cabinet. Selon M. Diouf, outre cette harmonisation de la législation, le ministère des Forces armées a également élaboré un Manuel du formateur en genre pour les spécialistes et un Code de conduite pour régir les relations de travail hommes-femmes.

 

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire