PUBLICITÉ
assureurs - Problématique des accidents : Fausse note de la fédération des assureurs

Problématique des accidents : Fausse note de la fédération des assureurs

La recrudescence des accidents au Sénégal a fini d’inquiéter les concitoyens, dont la plupart sont quotidiennement exposés à l’insécurité routière, avec un nombre de victimes qui va crescendo.

Responsabilité partagée

Si l’indiscipline des chauffeurs est souvent à l’origine de catastrophes sur nos routes, il n’en demeure pas moins que le problème des secours et de la prise en charge médicale est aussi préoccupant.

Constat d’échecs

Selon un rapport fourni par la Banque mondiale en 2015, « les accidents de la circulation causent un préjudice économique estimé à plus de 750 milliards FCfa au Sénégal ». Il se trouve également qu’en matière de prévention, l’État du Sénégal, par le truchement de la direction des transports et des organisations qui interviennent dans le secteur, n’intègre pas les trois (3) volets que sont : avant, pendant et après accident.

Le faux jeu des assureurs

Cette situation a causé d’ailleurs beaucoup d’erreurs dans les statistiques régulièrement produites pour établir le taux de mortalité des victimes d’accidents et des personnes accidentées vivant avec un handicap. A ce niveau de laxisme, c’est la fédération des assureurs qui ne semble pas jouer le jeu, notamment dans la prise en charge médicale des accidentés, en dépit du matelas financier qu’ont généré les souscriptions aux polices d’assurance par plus de 5 millions de véhicules en circulation sur nos routes.

L’urgence, une non-priorité

Devant cette irresponsabilité qui frise l’arnaque, nombreuses sont les victimes décédées, handicapées et ou encore amputées de membres à cause des assureurs qui rechignent à régler les factures au niveau des urgences. Outre les campagnes annuelles de sensibilisation sur la prévention et la sécurité routière, la fédération des assureurs se signale très rarement, quand c’est urgent.

Accidents Assureus
Annonces

(2) commentaires

Pa Joe

M. le journaliste
avec tout mon respect,
il faut noter que nous avons moins de 700 mille véhicules en circulation au sénégal.
les assureurs en responsabilité civile ne sont pas tenus de payer les frais des hopitaux ou des urgences. il est vrai par contre que les assureurs en dehors des campagnes de sensibilisation ne jouent pas leur rôle véritable et se battent pour assurer des véhicules qui ne le sont que de nom.

Chérif Abdaty Diakhate

Rapprocher vous d’avantage de l’association des assureurs du Sénégal
Très disponible pour revoir votre copie. Les informations que vous détenez sont actuellement
Loin d’être la réalité. Beaucoup d’efforts ont été consentis par les assureurs

Publier un commentaire