Economie : Abdourahmane Sarr fixe le cap pour « sortir le Sénégal de la dépendance extérieure »

Economie : Abdourahmane Sarr fixe le cap pour « sortir le Sénégal de la dépendance extérieure »

Le nouveau ministre de l’économie du plan et de la coopération Abdourahmane Sarr a pris officiellement fonction ce jeudi. La cérémonie de passation de service avec son prédécesseur Mamadou Moustapha Ba s’est tenue en toute sobriété.

« C’est à la fois un honneur et un privilège de procéder à cette  passation de services et d’avoir  l’opportunité de participer à la mise en œuvre d’un projet qui a comme objectif de réaliser la souveraineté économique du Sénégal qui sera le moyen de maîtriser notre destin », a déclaré d’emblée le tout nouveau ministre.

Abdourahmane Sarr, qui félicite son prédécesseur Mamadou Moustapha Ba, compte s’appuyer sur les réalisations déjà existantes. « Il n y a pas de doute que le Sénégal a fait des progrès dans beaucoup de domaines notamment dans l’infrastructure. Ces réalisations qui sont des acquis serviront de base vers un nouveau cap« , a-t-il dit.

Toutefois, il constate le préjudice du poids de l’endettement et mise sur la coopération pour libérer le Sénégal de la dépendance. « Il nous a fallu  néanmoins accélérer notre endettement en devise pour les réaliser. Cet endettement dans une certaine mesure réduit notre souveraineté économique. Nous renforcerons la coopération bilatérale et multilatérale tout en ayant comme objectif de nous libérer des liens  de la dépendance dans nos politiques publiques », a-t-il assuré.

Puis, il ajoute : « Notre ministère a l’autorité politique de traduire le projet de souveraineté en des actes concrets de rupture. Il nous faudra donc avec les collègues des finances affirmer un leadership qui devra faciliter la reforme du secteur publique par une meilleur évaluation des dépenses en soutien a l’économie ».

Pour lui, l’objectif principal est d’avoir les moyens de financer des biens et service public de qualité au bénéfice des populations, notamment les plus vulnérables pour qu’elles puissent prendre leur destin en main.

Mais également, il faut sortir du Sénégal de la dépendance extérieur, et pour cela, il faut un Etat fort qui soutient le secteur privé, pense-t-il.

Dans cette perspective, le nouveau gouvernement va assurer un environnement économique concurrentiel « afin d’éliminer les situations de monopole et de position dominante qui peuvent être source de renchérissement du coût de la vie et d’improductivité », promet le ministre.

6 COMMENTAIRES
  • ABT

    QUE LE TOUT PUISSANT VOUS ASSISTE DANS TOUTES VOS ENTREPRISES.
    YALLAH NALENE YALLAH DIAPPLÉ.

    • Senegal

      Amiin Ya Rabbil Alamin !

      Macky a sabote notre cher Senegal avec un niveau d’endettement incroyable, rien que pour realiser a la folie des depenses de prestiges: BRT, TER etc…

      Le Senegal a, plutot, besoin d’investissements strategiques pour change de paradigme economique.

      Que Allaw SWT nous assist car ca ne sera pas facile.

      • Senegal

        Correction: « Allah »

  • Luneo70

    C,est possible mais il faut pas emmerder les petits sénégalais en leurs créant des impôts ou en les emmerdant d,impôts

  • TALL

    La souveraineté est nécessaire à tout projet de développement. La question monétaire est l’un des piliers de cet axiome.

  • Abou

    Dr. Sarr, il semble être un vrai passionné d’économie ! 💼 Avec toutes ses études et son expérience au FMI, il doit vraiment savoir comment faire fructifier notre économie locale ! 🌱

Publiez un commentaire