PUBLICITÉ
aspt"
Pétrole Woodside et 1er Gaz de BP : Le Sénégal se prépare
PUBLICITÉ

Pétrole Woodside et 1er Gaz de BP : Le Sénégal se prépare

Le Sénégal se prépare à recevoir le pétrole de Woodside et le premier gaz de BP.

Sous la direction de S.E. le Président Macky Sall, le Sénégal a fait du développement du secteur énergétique l’un des piliers fondamentaux de l’émergence économique du pays à l’horizon 2035.

Grands travaux et réformes

En prévision de l’entrée en production du pétrole et du gaz, prévue respectivement en 2023 et 2024, le Sénégal s’est engagé dans une série de grands travaux et de réformes pour profiter pleinement de cette manne.

Il s’agit notamment de l’extension de ses capacités de raffinage, de la conversion de ses centrales électriques au gaz et de la mise en conformité de son cadre juridique avec les normes actuelles.

Le pays de Macky Sall se prépare maintenant à faire en sorte que ses vastes réserves de gaz naturel contribuent à garantir la sécurité énergétique pour de nombreuses années à venir.

Le gaz naturel liquéfié

L’un des plus grands projets gaziers actuellement en cours au Sénégal est le projet de gaz naturel liquéfié Greater Tortue Ahmeyim (GTA), situé dans les eaux offshore à cheval sur la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie.

Pour mémoire, un certain nombre de découvertes de pétrole et de gaz de classe mondiale ont eu lieu au Sénégal entre 2014 et 2017. Des réserves de pétrole et de gaz d’une valeur de plus d’un milliard de barils de pétrole et de plus de 40 000 milliards de pieds cubes de gaz ont été débloquées.

Le Champ Sangomar

Le Champ Sangomar (anciennement Champ SNE), qui contient à la fois du pétrole et du gaz, est situé à 100 km au sud de Dakar. Les travaux du Développement du champ Sangomar ont démarré au début de l’année 2020 et la première production de pétrole est prévue pour 2023.

La phase initiale appelée « Phase 1 du Développement du Champ Sangomar » (le Développement du champ Sangomar) a pour objectif de produire les unités de réservoir les moins complexes et de tester d’autres réservoirs en vue de l’exportation de gaz vers la côte sénégalaise. Cette phase du développement visera environ 230 millions de barils de pétrole brut.

#Gaz #Pétrole #Woodside

PUBLICITÉ