PUBLICITÉ
aspt"
Pétrole et gaz : Le Sénégal sollicite l’expertise du Nigeria pour plus d’efficience
PUBLICITÉ

Pétrole et gaz : Le Sénégal sollicite l’expertise du Nigeria pour plus d’efficience

Le Sénégal demande l’aide du Nigeria pour développer son secteur pétrolier et gazier. Le ministre d’État chargé des ressources pétrolières, Chief Timpre Sylva, a salué les efforts du gouvernement sénégalais qui a sollicité le soutien du Nigeria pour le développement de son secteur pétrolier et gazier.

M. Sylva recevait la ministre sénégalaise de l’Énergie, Aissitou Sophie Gladima, et sa délégation, à Abuja, lundi, rapporte independent.ng visité par Senego.

Le cours pétrolier magistral…

Il a déclaré  que l’Afrique devait s’unir et travailler pour soutenir le développement de la région et réduire la dépendance excessive de la croissance vis-à-vis des étrangers.

« Il est important pour nous, en tant que région, de nous rassembler car, comme on dit, vous devez dire oui avant que quelqu’un de l’extérieur vous dise oui. Nous ne pouvons pas continuer à dépendre de l’Europe et du monde extérieur », a-t-il déclaré.

« Si vous produisez du pétrole et que tous les bénéfices sortent du pays et que personne n’y participe, vous n’en tirerez aucun avantage.

…Du ministre nigérian

L’un des avantages de la production de pétrole et de gaz est de s’assurer que la richesse est domiciliée dans le pays », a-t-il poursuivi.

A en croire ce ministre, c’était le meilleur moment pour le Sénégal d’intégrer « une partie de l’expérience nigériane afin de les aider à se développer efficacement et à contribuer à la croissance économique de leur pays.

Il a encouragé le pays de Macky Sall à rejoindre l’Organisation des producteurs de pétrole africains (APPO).

Mme Gladima liste les axes d’intervention du Nigeria

Dans son intervention, Mme Gladima a déclaré que son pays souhaitait depuis longtemps s’associer au Nigeria pour bénéficier de sa riche expérience dans le secteur du pétrole et du gaz.

Elle a souligné que les plus de 50 ans de production pétrolière du Nigeria constituaient un excellent exemple pour le Sénégal, qui commence à développer sa propre industrie.

Elle a ajouté que le Sénégal souhaitait que le Nigeria lui apporte son soutien dans quatre domaines : la gestion de la sécurité dans le secteur du pétrole et du gaz, l’organisation des compagnies pétrolières nationales (NOC), la réglementation du contenu local et les stratégies des NOC.

Elle a exprimé son intérêt à rejoindre l’APPO pour aider au développement du secteur au Sénégal (NAN).

Expérience nigériane

Pour rappel, les activités de production de pétrole ont commencé au Nigeria en 1937, mais que la découverte commerciale a été faite dans les années 1950, ajoutant que la première découverte commerciale a été faite en 1956 et que la première cargaison de brut a quitté le Nigeria en 1958.

#Nigéria #Pétrole #Sénégal

3
PUBLICITÉ

10 commentaire

  1. SASSOUM

    C’EST ÇA LA COOPÉRATION SUD-SUD.

  2. Tige

    Merci Sonko

    1. Diatta

      Thi lane

  3. oussou

    C’est une coopération louable et plus que nécessaire pour le Sénégal…donc faudrait pas hésiter un seul instant pour solliciter l’expertise Nigériane. Bravo

  4. Laye

    Le Sénégal pourra profiter de l’expérience nigérianne pour se servir de son pétrole. Ça fait vraiment plaisir d’étendre ça.
    Main dans la main, nous pouvons développer notre pays : l’Afrique.
    Félicitations et Du courage

  5. oumar

    Bravo pour cette belle initiative ! Belle cooperation

  6. senegal

    J’aime beaucoup cette approche du Senegal, dans l’apprentissage et l’humilite. Une vraie fierte

  7. Jikliss

    Geste parfaitement ‘louable qui encourage la coopération sud sud

  8. Guilmi

    Le Nigeria n’est pas un bon exemple dans la gestion du pétrole. Leur système est corrompus et très mal géré.

    1. Makhtar

      Voilà c’est ce que je me disais, s’inspirer de sao tomé est mille fois mieux. La gestion des hydrocarbures au Nigeria est celle la plus opaque qui soit en Afrique.