PUBLICITÉ

Pétro-tim : Boubacar Camara dit à Macky Sall ce qu’il faut faire

Boubacar Camara, président du parti PCS/JENGU, a été entendu comme témoin par le Doyen des juges, dans la matinée de ce mercredi 06 novembre 2019, au sujet de l’information judiciaire ouverte relative au scandale de Petro-Tim. L’ancien DG des des Douanes, s’est confié à nos confrères de Dakaractu à sa sortie de l’audition.

J’ai été entendu comme témoin dans l’affaire Petro-Tim

Il a indiqué, comme l’on s’y attendait, avoir été interrogé sur le scandale relancé par la chaîne britannique Bbc. « J’ai été entendu comme témoin dans l’affaire Petro-Tim. C’est à la suite de mon audition à la DIC (Division des investigations criminelles), dans le cadre de l’affaire Petro-Tim », a d’emblée précisé le leader du Parti de la constitution et de la solidarité (PCS).

L’implication de Aliou Sall complique les choses

Parlant du scandale relancé par la chaîne britannique Bbc, Boubacar Camara s’étonne : « Lorsque dans une procédure d’attribution de blocs pétroliers et gaziers, le président de la République, qui doit prendre un décret pour finaliser la procédure, retrouve son frère dans la même procédure, il y’a problème. L’implication de Aliou Sall complique les choses ». Il trouve normal que « les sénégalais s’interrogent » sur les conditions d’attribution des blocs pétroliers et gaziers de Saint-Louis et Cayar.

C’est une occasion en or pour le juge

« Aujourd’hui, ce n’est pas le juge qui interroge. C’est le juge lui-même qui est interrogé et qui cherche à donner des réponses en faisant recours à des justiciables qui veulent bien donner leur point de vue. Et je fais partie de ces justiciables là. Je suis venu dire au Doyen des juges ce que je sais de l’affaire Petro-Tim », estime Camara. Si l’on en croit le technocrate, l’information judiciaire relative au scandale de Petro-Tim est « une occasion pour mieux comprendre ce qui s’est réellement passé avant, de mieux surveiller ce qui est en train de se passer dans l’attribution des blocs et de prévenir des manquements à l’avenir ». « C’est une occasion en or pour le juge », a-t-il ajouté.

Je sais comment on doit attribuer les blocs pétroliers et gaziers

Le leader de PCS est d’avis que les ressources appartiennent au peuple et doivent être attribuées dans la transparence. « J’ai une certaine connaissance des procédures d’attribution des contrats pétroliers. Je sais comment on doit attribuer les blocs pétroliers et gaziers. On ne devait pas signer les contrats pétroliers, sous l’empire de la loi de 1998. Cette loi n’était pas favorable au Sénégal. Les conditions de 98 n’étaient pas les mêmes que les conditions de 1992. La répartition 10% – 90% n’était pas opportune dans des conditions où on avait des techniques de découverte qui étaient plus faciles avec les 3D », a expliqué Boubacar Camara. En 2012, le Sénégal était dans une année électorale, a-t-il rappelé, estimant qu’ « il fallait changer le code pétroliers et certifier les réserves avant de négocier en position de force ».

Boubacar Camara Auditionné Pétro-Tim
Annonces

(11) commentaires

Boubacar

Un monsieur qui maîtrise ce dossier.
Je conseil au président Macky Sall de bien prendre en compte les conseils de monsieur Boubacar Camara car ça peut lui servir !

Goo

Comment un ex inspecteur des douanes peut donner des leçons en matière de petrole et de gaz à un ingenieur géologue qui est Macky? Arretez waay, c’est comme un mécanicien qui donne des conseils à un maçon dans son domaine.

    Nguiroi

    Pour ton information Mr GOO Camara est un expert Expert Maritime qui a fait un Rapport final sur  »L’expertise des produits pétroliers : enjeux
    et modalités  ».

    Reponse

    Intéressant maintenant la question est qui est mécanicien et qui est maçon. 

Mansour

Un homme d’État qui a montré son compétence
Alors à écouter avec de quoi noter chers Juges

Mansour

Pour ce qui ne savent pas:

1- Un « ingénieur » ne fait que rendre operationnelle une politique
Alors il faut pas mélanger des choux et des carottes pour comparer ce qui n’est pas comparables.

2- Ceux qui s’engagent ne le font pas pour ou contre des « Ingénieurs », mais pour des ressources qui appartiennent aux peuples.

Merci d’aller apprendre.

Lune

@Mansour : si tu veux faire une certaine popote , à un moment tu es quand même obligé de mélanger les choux et les carottes , mais quand on dit ( montrer son compétence ) on doit faire attention aux leçons qu’on donne .

    Mansour

    Merci pour la correction. 👏👏👏👏

    Si vous fini de me corriger moi,
    je vous invite a bien vouloir revenir à l’essentiel,
    Car le (ouppplaaa) la compétence de Mr Boubacar n’est plus à contester.
    Parcontre celle de notre ingénieur national doit faire preuve d’un peu de compétence
    Un peu rekkk.

    Peut être avec un peu chance, mes jeunes ne diront pas le compétence 😂😂😂
    Nonnn

Ans

En tout cas même un pti enfant senegalé est au courant qu’au srnegal nos resources sont bradés car les contrats n nous sont pas favorable. Donc sachant celà tout sénégalé peut donner des conseil à macky. Arretez d considèrè les gens com des moin q rien qi n comprenent rien du tout. C’est ce genre d’atitude qi fait lé politicien vont ce qu’ils veulent d nos resources, notr argent è j’en passe.

Malick Diallo

Monsieur camara cest domage nos dirigeants sont faible il sont indigne le frere du president nous fait honte par la complicite de frere il mon vraiment desu lorseque macky sallvenait tous le monde int applaudie a deux mains francement il nous a desu macky nest pas un excemple ce peuple est fatiguer que dieu nous benissent

Fode Cisse

OBJET : Plainte pour voie de fait
La volonté de contribuer à l’instauration d’une plus grande synergie dans l’application correcte des textes réglementaires et législatifs indispensable pour une meilleure administration des populations, dans l’optique de renforcer les acquis démocratiques, partant rendre optimales leurs conditions de vie dans ce pays qui se targue à juste titre d’être un pays phare de la démocratie.
L’immobilisation inconsidérée de voitures, communément appelée « sabot », que rien ne justifie et que je considère comme une violation de notre législation.
Les faits sont passés dans la commune de GRAND YOFF où selon toute vraisemblance, mon véhicule a été immobilisé par voie de « sabot » depuis le jeudi 07 novembre 2019 à 15h 30.
Depuis que je réside sur l’immeuble, je garde toujours mon véhicule dans le parking qui m’est réservé et que le bailleur m’avait même remis une clé de la barrière de sécurité.
Et que le véhicule au numéro minéralogique AA 028 AF DK qui supposé appartenir à l’épouse de mon bailleur est garé juste à coté.
Joint au téléphone, Monsieur el hadji agent de la mairie tel 77 556 71 qui se dit responsable et c’est lui qui a donné consigne à ses agents d’immobiliser la voiture.
Plus grave tout porte à croire que GRAND YOFF s’arroge de pouvoirs que même le législateur ne confère pas à un officier de police judiciaire territorialement compétent.
Je veux nommer un commandant de Brigade de Gendarmerie, voire un Commissaire de police.
D’ailleurs il faut préciser, la possibilité qui s’offre à ces derniers au regard de la loi.
Quand ils constatent régulièrement la présence d’un véhicule dans un endroit où il est formellement interdit de stationner avec implantation d’un panneau ;

µje veux dire Voie publique
Selon les dispositions de la constitution, la République du Sénégal profondément attaché à ses valeurs culturelles fondamentales, démocratiques, garantit à tous les citoyens et étrangers vivant parmi nous, les libertés individuelles fondamentales, dont celles de se déplacer et de circuler librement.
Aussi, nous ne devons jamais perdre de vue que la construction nationale repose sur la liberté individuelle, la liberté de circulation des personnes et des biens sous réserve qu’elles ne violent pas le droit.
Au regard du droit, pour réglementer les conditions d’utilisation de la chose publique si on peut citer l’exemple de la voie publique, que ce soit dans notre pays comme partout ailleurs, le législateur s’est toujours préoccupé de la consolidation de l’Etat de droit, du respect des libertés fondamentales des citoyens avant de légiférer.
Autant également il s’est toujours soucié de protéger le justiciable contre certains abus en prenant soin de dresser des garde-fous.
C’est ce qui explique au regard de notre propre loi, un principe de droit selon lequel l’autorité ne tient sa force que quand elle s’appuie sur la légalité
L’article 4 de notre code pénal pose un principe selon lequel : « Nulle contravention, nul délit, nul crime ne peuvent être punis de peine qui n’était pas prononcée par la loi avant qu’ils ne fussent commis ». Ce texte est considéré comme un des fondements essentiels de la liberté individuelle.
Pour ce qui est de la mesure d’immobilisation (ou sabot puisque c’est de cela qu’il s’agit) la décision s’appuie sur les dispositions du Code de la route dans ses articles 110 à 118.
L’article 111, prévoit expressément les personnels habilités à prendre la mesure. Il s’agit en plus des officiers et agents de police judiciaire de la Gendarmerie et de la Police, les agents assermentés du ministère des transports terrestres à l’exclusion de tout autre agent fut-il municipal. L’article 112 prévoit sans équivoque dans ses alinéas 1 à 07, les cas dans lesquels, ces personnels peuvent prendre la mesure.
De mon point de vue donc, en l’absence de signalisation dans une agglomération (panneau d’interdiction), tout usager est libre de garer son véhicule à n’importe quel endroit de la voie publique sous réserve de ne pas gêner la libre circulation.
Et même s’il y’a infraction à un arrêté d’interdiction de stationner, cela nécessite le paiement d’une amende forfaitaire d’un montant n’excédant pas F.CFA Trois Mille (3.000), mais pas une immobilisation.
En cas d’espèce il ne s’agit pas de la voie publique.
il s’agit d’un parking privé réservé.
Chose plus grave encore l’agent municipal Monsieur el hadji agent de la mairie tel 77 556 71 utilise la force au profit d’un commerçant qui importe des jouets et qui n’a pas d’enseigne et ne paie même pas ses taxes , a loué le même immeuble au rez de chaussée parce que il se dit que mon véhicule le dérange (voir photos).
QUE LE PREFET DE DAKAR RAPPELLE A L’ORDRE
QUE LE PROCURE DE LA REPUBLIQUE S’AUTOSAISSISE
QUE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE INTERVIENNE
QUE L‘ASSEMBLE NATIONALE LEGIFERE

Publier un commentaire