PUBLICITÉ
dlgation - Pèlerins laissés en rade: "Yamar Guèye abusé de bonne foi", selon un proche

Pèlerins laissés en rade: « Yamar Guèye abusé de bonne foi », selon un proche

Après l’information sur Senego portant sur une nouvelle plainte des 150 pèlerins laissés en rade sur la personne du voyagiste Yamar Guèye, sa fille par ailleurs, membre de l’agence, le cœur meurtri explique ce faux procès qu’on est en train d’intenter sur la personne de son père. 

Au micro de Senego, elle explique: « mon père a été abusé de bonne foi, il ne pensait pas qu’il avait affaire avec une femme aux agissements douteux. Mon père, pendant des années n’a jamais eu de problèmes avec un voyageur. Quand cette dame lui a proposé les cinquante pèlerins, il pensait que la dame avait tout réglé , visas compris. Par la suite, mon père qui est âgé de 86 ans, a envoyé la caution en Arabie Saoudite pour l’hébergement et tout ce qui est affairant aux dépenses nécessaires », explique sa fille qui a longtemps séjourné en Arabie Saoudite et qui maîtrise ces points.

A l’en croire, sur les 126 millions de francs  CFA versés , son père a tout donné aux traitants de la Mecque: « au final, il n’y a gagné que des miettes et des problèmes. Vous ne savez pas ce que nous endurons, ce n’est jamais agréable de voir ses parents êtres traités de tous les noms », raconte-t-elle, déboussolée.

Elle fait savoir à Senego que ce ne sont pes les 150 pèlerins comme souligné par la presse, mais quelques uns qui voulaient coûte que coûte rentrer sur leurs fonds, au risque de porter plainte. « Ils sont venus à l’agence, nous demandant de leur rendre l’argent versé, mais comme c’était déjà envoyé à la Mecque, on leur dit d’attendre la procédure d’annulation car mon père a tout annulé et attend d’être en possession de l’argent pour le rendre. Sachant que dans l’immédiat que ce n’était pas possible, ils ont décidé de porter plainte », tout en ajoutant qu’ils ont commis un avocat pour défendre leurs intérêts.

 

Abus Foi
Annonces

Publier un commentaire