PUBLICITÉ
mecque 1 - Pèlerinage 2019 critiqué : Les éclairages de l'Ambassade saoudienne

Pèlerinage 2019 critiqué : Les éclairages de l’Ambassade saoudienne

Le Pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam  a vécu. Et l’Ambassade du Royaume d’Arabie Saoudite a tenu à apporter des éclaircissements pour rectifier les propos diffusés dans la presse nationale, le 26 août 2019, sous le titre : Lettre aux organisateurs saoudiens du pèlerinage à la Mecque.

La compagnie Flynas

Il est mentionné dans cette lettre ouverte que le Royaume d’Arabie Saoudite exige aux pèlerins sénégalais de choisir la compagnie Flynas. La réalité est que, dans le quota affecté au Royaume sur le nombre de pèlerins à transporter, il a été proposé à la partie sénégalaise trois compagnies nationales saoudiennes de transport. Il a été délibérément choisi, par les concernés, la compagnie Flynas, ceci conformément aux termes d’un accord signé entre les deux parties.

Commerce interdit

Concernant l’interdiction aux Sénégalaises d’exercer un petit commerce et l’intervention de la police municipale, l’Ambassade précise sur ce point que le Gouvernement du Royaume interdit formellement l’exercice d’une quelconque activité commerciale par les pèlerins au regard de ce que cela pourrait entraver à la libre circulation des autres pèlerins.

Tentes

Au sujet de la qualité des tentes, l’Ambassade indique que ces tentes ont été conçues spécialement pour les pèlerins pour leur capacité de résistance au feu qui jadis causait énormément de problèmes. En sus, il faut souligner que les Lieux Saints de Mona et Arafat sont très exigus. Un constat que chaque pèlerin peut faire.

Pèlerins africains non arabes

Concernant l’usage du terme de pèlerins africains non arabes, qui est souvent utilisé pour désigner certaine frange de pèlerins considérant cela comme une discrimination, en vérité, l’objectif de cette dénomination répond à un souci de mieux organiser les convois des pèlerins au niveau des déplacements, de l’organisation et du logement. Ce qui n’a aucun rapport avec une quelconque considération.

Contrats signés

L’Ambassade souligne que ces sujets relèvent des contrats signés entre les organisateurs du pèlerinage et leurs homologues saoudiens (secteur privé), conformément à la nature du service convenu et en cas de litige, chaque partie aura droit de saisir l’instance habilitée qui tranchera dès saisine.

Ambassade Arabie Saoudite
whatsapp 235
Annonces

(2) commentaires

Yvemi Diop

Mes chers compratriotes :pelerins africains non arabes !c’est racisme pure et simple .mettons nous en tete que : l »arabe ne respecteras jamais au grand jamais le black -c »est confirmè quelque part

Ablaye Dieng

Bien dit

Publier un commentaire