PUBLICITÉ

Pds: Oumar Sarr et cie lancent Alliance Suxalli Sopi contre Me Wade et fils

Le comité d’initiative pour le refondation du Pds  a fait face à la Presse ce vendredi 23 août.  Ils ont dénoncé l’attitude de leur candidat Karim Wade, « qui a préféré le confort de Doha » et annoncent la naissance de « l’Alliance Suxalli Sopi, pour défendre le libéralisme, social et démocratique ». 

Une trahison de Karim Wade…

Oumar Sarr, El Hadj Hamidou Sall, Babacar Gaye ont accusé d’emblée le président Macky Sall d’avoir essayé de semer la division au sein du Pds avec des arrestations tout azimut, notamment à l’endroit de leur candidat à la présidentielle 2019,  Karim Wade.  Ce dernier, qu’ils accusent aussi d’avoir fui  ses responsabilités en préférant le confort de Doha au détriment des espérances d’un peuple.

« Notre candidat, le frère Karim Wade, après avoir dit, écrit et annoncé aux Sénégalais qu’il mettrait un terme à son exil et viendrait affronter le président candidat, a malheureusement choisi le confort de Doha au détriment des espérances d’un peuple en quête de délivrance. Pourtant notre parti, ses dirigeants, ses militants et sympathisants ainsi que les citoyens s’étaient organisés, mobilisés et avaient tous pris la ferme décision de venir, par centaines de milliers, peut être des millions, à pied, en voitures, en motos, en camions et même en charrettes ou à dos d’ânes, accueillir leur candidat Karim Wade.  Ce faux bond, que rien n’est venu justifier ou expliquer jusqu’à présent, a surpris et déçu des millions de compatriotes et altéré la confiance que tout un peuple avait placée en notre parti et en notre candidat », ont-ils fait savoir.

« Avec ce faux bond, suivi d’un mot d’ordre de boycott actif de l’élection présidentielle, en l’absence du candidat et sans réunion d’aucune instance du parti, la désorientation et la confusion ont fini par s’installer dans nos rangs, laissant ainsi les militants et les électeurs dans un écart entre une attente particulièrement forte et un résultat finalement décevant. Toutes choses qui ont brouillé les cartes et favorisé le candidat sortant Macky Sall », ont dénoncé ces militants des premières heures du Pds.

Des nominations dictées…

Pour l’Alliance Suxalli Soppi, ces nouvelles nominations au Pds de Me Wade sont dictées par son fils Karim, qui n’a comme principal objectif de mettre aux commandes ses partisans Karimistes.

« La clairvoyance politique veut donc, après de telles péripéties, qu’on s’arrête un moment et qu’on laisse les instances du parti se réunir pour susciter le débat interne et passer l’option du boycott de l’élection présidentielle au bilan critique. En lieu et place, notre candidat, profitant de son paravent paternel, s’est évertué à obtenir du frère secrétaire général national une batterie de mesures ayant abouti à un remaniement du secrétariat national qui écarte littéralement les principaux responsables légitimes sans aucun débat à l’interne. L’objectif est de soumettre l’appareil du parti en mettant aux commandes ses partisans karimistes issus des mouvements de soutien », déclarent-ils.

Violation des statuts du parti…

Toujours concernant ces nouvelles nominations, ces frustrés du Pds, les jugent non-conformes aux articles 20 et 21 des statuts du parti, car seul le bureau politique dispose de ces prérogatives.

« En dehors du bureau politique, et entre deux congrès, contrairement à ce qui a été écrit, aucune autre instance ou aucun dirigeant ne peut modifier les statuts du parti (Cf. Article 32 desdits statuts). Or les dernières décisions portant remaniement et mise en place d’un nouveau secrétariat font litière de la réglementation du parti dont elles violent les statuts en créant un collège de secrétaires généraux adjoints et des secrétaires nationaux qui, aux allures d’un miroir aux alouettes, n’existent que dans l’esprit des putschistes. Une telle violation pourrait être annulée par voie de justice. »

Naissance de l’Alliance Suxalli Sopi…

Partant de toutes ces considérations, ces compagnons de Me Wade, frustrés, annoncent la naissance de l’Alliance Suxalli Sopi, pour  faire revivre le Pds.  Ils se disent ancrés au sein du parti, rajoutant qu’ils vont poursuivre le combat au nom du libéralisme, social et démocratique.

« Le moment est venu pour les militants et les responsables du Parti Démocratique Sénégalais d’exprimer leur attachement à l’idéologie libérale, sociale et démocratique dans la perspective d’assurer l’indépendance et l’unité nationales, libérer les énergies et donner à notre pays la place que lui assignent le travail et le mérite de ses enfants. C’est aussi le moment de transformer notre grand parti, si poussif aujourd’hui, pour qu’il devienne ce qu’il n’aurait jamais cessé d’être, c’est-à-dire une alternative formidable, un outil pour éduquer aux valeurs libérales, sociales et démocratiques pour créer un espace où les idées s’affrontent librement sans aucune entrave liée à la famille, au clan ou aux amis et assurer à notre peuple une libération par le travail et la réussite par le développement. Nous devons assurément refonder notre parti pour qu’il devienne à nouveau cet outil. »

Appel aux militants libéraux…

Pour finir,  Oumar Sarr et cie   invitent les militants, »les responsables, les sympathisants ainsi que tous ceux qui croient au libéralisme social et démocratique, quels que soient leurs choix lors de la dernière élection présidentielle, à les rejoindre pour défendre la liberté et ouvrir à notre peuple le chemin de l’audace, de l’indépendance et du développement ». Ils appellent à s’organiser d’ores et déjà, « dans tous les départements, les communes, les quartiers et les villages, dans les fédérations, les sections et les secteurs et au niveau de la diaspora pour la défense et la refondation du Parti Démocratique Sénégalais en ravivant les valeurs d’un compagnonnage sincère. (Andu Nawlé) »

Regardez !

Alliance Suxalli Sop Oumar Sarr
whatsapp 142
Annonces

(10) commentaires

Mamadou Seck

Dommage pour le charismatique Me Amadou Sall. Oumar Sarr et Babacar Gaye au dehors du pds et sans Wade ne représentent RIEN

Cheikhe Seck

Macky sal dictateur tassna toutes les parti politique au SÉNÉGAL

Dex

VIVE LE LION DU WALO OMAR SARR ON EST TOUJOURS AVEC TOI . MERCI A BABACAR GAYE ET MAITRE SALL. LE PRESIDENT SALL DOIT VIRER CERTAINS MINISTES ET FORMAIT UN GOUVERNEMENT ELARGI . LE PLUS NUL DES MINISTRE EST SERIGNE MBAYE THIAM ET JE ME DAMANDE POURQUOI IL EST TOUJOURS MAINTENU DANS CE GOUVERNEMENT

Pape Diene

Ablaye Wade mo mom PDS que ça soit clair dans vos tête wasalam..

Ousman

Ahahah non vous me fait rigoler. Tot ou tard vous serrez des transimance parcque vous avez encaisser quelque chose .. Wirri wirri diari ndari sur Ben Tass yakar

Mansa

Malheureux Abdoulaye Wade. Il a perdu tout ce qui faisait son charme. Dommage

Baba Sagna

Omar sarr tu etais une taupe et wade vient de s’en rendre COMPTE. Va creer ton parti et laisse le pds tranquille.tu nas pas l’étoffe d’un conducteur d’hommes

Kone

Bientôt on ne les entendra plus. Cependant Abdoulaye Wade a commecé à avoir depuis qu’il a voulu tuer politiquement Iderissa . Kou bagne sa ndonde sa déwine niaw.

Kheuch

Bayilenn président macky molène gueunn demine tangenn wakh thi senn Peund Bi PDS complexé de toubab colonisation c finit .

Gorgui

Cheick seck yangui merr dictateur ana père Abdoulaye Wade sama domm molène gueunn molène dakha diangue.yenn khamoulenn touss.

Publier un commentaire