Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Passeports diplomatiques : S. Sougou dénonce une “mafia au sommet de l’Etat” et réclame un audit…

Sous le magistère de Macky SALL, le Sénégal est devenu un ‘bordel’ administratif…“, a regretté Seybani Sougou. Dans une note parvenue à Senego, il est revenu sur le scandale dit des passeports diplomatiques impliquant des parlementaires. Et d’après le juriste, cette affaire “est un énorme scandale d’état. Dans une démocratie digne de ce nom, cette affaire aurait entrainé des élections anticipées“.

Invité de l’émission “Essentiel” diffusée sur la SEN TV, rappelle Seybani Sougou, Doudou WADE, ancien Président du Groupe Parlementaire Libéral et Démocratique a fait une révélation extrêmement grave qui fait froid dans le dos : “une personne endettée aurait proposé au créancier, un passeport diplomatique comme moyen de remboursement“.

C’est assurément, selon lui, “le summum en matière de déliquescence d’un Etat. On atteint les bas-fonds de l’ignominie pour ce régime. Les autorités françaises ont pris l’exacte mesure de cette affaire et ont annoncé une enquête pour situer les responsabilités“.

Difficile” d’étouffer l’affaire….

Il sera extrêmement difficile (pour ne pas dire impossible), d’après M. Sougou, “pour le régime de Macky SALL d’étouffer l’affaire ou de fournir de fausses informations à l’état français qui dispose de canaux et des moyens pour établir la vérité. Macky SALL est mieux placé que quiconque pour le savoir. Ne nous y trompons pas : le mutisme de l’état est un signe de faiblesse, un aveu de culpabilité et traduit une véritable panique du régime“.

Restitution des passeports “sans délai“…

Avant de poursuivre : “Les conséquences pour les détenteurs de passeports diplomatiques seront terribles, malheureusement. Tous les passeports diplomatiques délivrés indûment doivent être restitués et invalidés, sans délai. Tous ceux qui détiennent un passeport diplomatique et qui n’en ont pas droit risquent gros s’ils foulent le sol européen ou les USA. Les 2 députés passeurs et tous les membres de ce réseau criminel doivent être poursuivis, et placés sous mandat de dépôt, le temps de l’instruction (sans aucune possibilité d’obtenir une liberté provisoire)“.

Mesures fortes…

Il estime qu’un audit du nombre de passeports diplomatiques en circulation est un impératif, “suivi de mesures fortes de rationalisation dans leur octroi. L’article 3 de la convention signée le 1er août 1995 entre la France et le Sénégal, relative à la circulation et au séjour des personnes, et le décret n° 2002-337 du 5 mars 2002 portant sa publication dispose que ‘Sont dispensés du visa, les membres du Gouvernement et les titulaires de passeports diplomatiques’…

Les mesures “drastiques” prises par la France…

L’alinéa 3 de l’article 15 précise que ‘ladite convention pourra faire l’objet d’une dénonciation qui devra être notifiée par la voie diplomatique six mois avant l’expiration de chaque période’. Le régime doit agir vite et faire le ménage dans les plus brefs délais, car le Sénégal est dans la mélasse. Les mesures drastiques prises par la France à l’égard des ressortissants de l’Algérie, de la Tunisie et du Maroc devraient inciter le ‘lion qui dort’ au réveil“, souligne-t-il.

Une bande de délinquants…

Non sans regretter que dans cet “énorme scandale” des passeports diplomatiques, “nous avons affaire à une bande de délinquants, et à un véritable système mafieux, organisé au plus haut sommet de l’état ; car au-delà des 2 députés passeurs de la mouvance présidentielle, Mamadou SALL et Boubacar BIAYE, d’autres députés dont le nombre reste à déterminer sont impliqués dans ce vaste et incroyable trafic, dont l’ampleur dépasse l’entendement“.

“Passeporgate”…

En réalité, poursuit M. Sougou, “l’affaire dépasse la sphère de l’assemblée nationale puisque des ministres parfaitement identifiés ont permis à certaines personnes (non ayants-droit) d’obtenir des passeports diplomatiques et sont mouillés par ce scandale inédit qui affaisse considérablement la république et éclabousse l’image et la réputation du Sénégal au niveau international. Dans cette affaire qualifiée de ‘passeporgate’, la responsabilité du président Macky Sall est totalement engagée, car tous les passeports diplomatiques, délivrés sur ‘dérogation spéciale’ sont accordés exclusivement par le président de la République, seul habilité à prendre une telle décision“.

Le régime doit agir…

C’est le cas pour les passeports diplomatiques délivrés aux anciens chefs d’Etat, aux anciens chefs de gouvernement, aux les anciens ministres des Affaires étrangères. Tous les passeports diplomatiques délivrés, sur dérogation spéciale, à des personnes qui ne sont pas ayants-droit, l’ont été suite à une décision expresse de Macky Sall. C’est clair, net et précis“, estime-t-il que le régime doit agir vite et faire le ménage dans les plus brefs délais, “car le Sénégal est dans la mélasse“.

Décret n° 2002-337 du 5 mars 2002 portant publication de la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République du Sénégal relative à la circulation et au séjour des personnes (ensemble une annexe), signée à Dakar le 1er août 19951 :

36 Whatsapp
Annonces
guest
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    10:01 - 24/10/2021

    Audience au Palais : Les magistrats exposent leurs préoccupations au Président Macky Sall (Photos)

    Whatsapp
    9:58 - 24/10/2021

    Mairie Golf Sud : Aliou Sall tourne le dos à Néné Fatoumata Tall et choisit Lat Diop…

    Whatsapp
    9:39 - 24/10/2021

    27e Fespaco : Quatre (4) prix spéciaux pour le Sénégal !

    Whatsapp
    9:05 - 24/10/2021

    Propagande politique scolaire : “M. Boye Diao et Néné F. Tall doivent être exclus des élections …”

    Whatsapp
2
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp