Pape Alé Niang tire sur l’opposition : « Il y a de la haine entre des leaders… à l’approche des législatives… »

Certains leaders de l’opposition ne s’apprécient pas, même s’ils font semblant. C’est du moins l’avis de Pape Alé Niang dans sa chronique.

Pour le journaliste, les leaders de l’opposition ne devaient pas se jeter des piques au moment où ils préparent les élections locales.

Même s’il est d’avis qu’il ne peut pas y avoir une seule coalition de l’opposition, Pape Alé Niang pense qu’il doit y avoir une harmonie en vue des prochaines élections législatives.

Regardez :

4 COMMENTAIRES
  • Siitor NDour

    Propos malhonnêtes, tendancieux et trop subjectifs visant à défendre une coalition (YAW) et à dénigrer une coalition qui monte en puissance (AAR) en ébranlant les certitudes de plusieurs responsables de YAW. Avec la roublardise d’un lâche, Pape Alé fait un procès d’intention à Thierno Alassane Sall sans le nommer. À ce que je sache, aucune insulte n’a été proférée par ce leader qui n’a fait que répondre aux questions des journalistes en rappelant certains principes, certaines valeurs qui doivent guider le fonctionnement d’une démocratie : égalité de tout le monde devant la justice, personne ne peut se prévaloir de son statut social ou de sa force politique pour se soustraire à l’application des lois, ne pas reproduire les comportements déviants dénoncés hier , etc. Voilà ce qui a été dit et que j’ai entendu. Au nom de quel principe et de quelle solidarité on doit taire les différences d’opinions et d’appréciations pour la simple raison qu’on est tous de l’opposition ? Est-ce que c’est une insulte de relever la contradiction entre la volonté proclamée de changer un système en place et le fait de s’entourer d’hommes et de femmes qui ont construit ce système ? Est-ce que c’est une insulte de dire nous devons agir en évitant d’affaiblir nos institutions ? Est-ce que c’est une insulte de dire que les équipes municipales de l’opposition qui sont à la tête des mairies devraient éviter de faire des recrutements complaisants, partisans, voire illégaux ? À toutes ces questions et à bien d’autres, on peut répondre par la négative. Les valeurs et les principes demeurent intangibles, invariables dans le temps et ajustables selon le statut social ou politique. Toutes les personnes qui les violent doivent être dénoncées. Peu importe leur appartenance politique. C’est cela cela qu’on appelle la constance et la cohérence. La sortie de Pape Alé est dictée par la peur. La peur de ses amis et co-actionnaires de YWA face à la montée en puissance d’une nouvelle coalition qui incarne des valeurs et principes dans lesquels se reconnaissent bon nombre de sénégalais. Les sénégalais ne sont pas dupes.

  • moussa

    tu n’a fait que leur soutienir des années durant et maintenant fait ton propre autocritique par rapport au enjeu

  • renéDiagne.

    pape ALE qui est Rodriguez ?

  • Dakhine

    Merci Sitor Ndour pour ta pertinente analyse. Je suis totalement d’accord avec toi. Que Dieu sauve le Sénégal et le débarrasse de ces gens qui se disent opposants alors qu’en réalité ils ne roulent que pour leurs intérêts. Pas tous mais la majeure partie, surtout les nouveaux partis politiques et ceux qui font leur propagande.

Publiez un commentaire