PUBLICITÉ

Palais Sénégal : La presse internationale toujours mieux traitée que la nationale

S’il y a quelque chose qui fruste les journalistes sénégalais une fois au palais de la République, c’est bien le sort inélégant que la présidence leur réserve lors des visites officielles au Palais. 

On peut bien le dire aujourd’hui. Devant la presse étrangère, le personnel de la présidence a toujours réservé aux journalistes Sénégalais, un traitement inégal qui ressort, si on ose le dire, du complexe de supériorité ou de la non-considération.

En outre, 80% des restrictions ne sont appliquées qu’à la presse nationale. Les pantalons de marque Jean, les téléphones et ordinateurs portables interdits à la presse sénégalaise sont honteusement autorisés à la presse internationale. Pourquoi ?

Jamais il n’a été facile pour un journaliste Sénégalais, surtout du privé, de déroger à cette règle, contrairement aux journalistes étrangers qui entrent, se baladent librement avec leurs gadgets aujourd’hui incontournables dans le cadre du travail journalistique.

Mais, il faut le dire, un cadre d’accueil au palais pour les journalistes est inexistant. La presse, souvent convoquée à une heure précise, est laissée à la traîne, pendant des heures, sous le chaud soleil…

Au demeurant, rien ne leur est obligé, mais le traitement égalitaire et impartial entre journalistes nationaux et ceux venus de l’étranger, dans une enceinte aussi sénégalaise que le palais, serait moins humiliant pour la presse nationale vis-à-vis de leur confrères venus d’ailleurs. On ne demande pas plus !

Ces images sont une parfaite illustration de nos propos. Elles sont toutes prises à l’intérieur du palais, au cœur même de la présidence. Regardez !

Palais Senegal Presse
whatsapp 1975
Annonces

(22) commentaires

Bassirou Cisse

niaque foula

    Xalassati

    Tant que vs n’avez pas de solidarite entre vous. On vous baisera toujours

Tchiprii

Bien fait pour vous chers journalistes sénégalais. De la part d’un sénègalais qui connait bien la prese.
Vous êtes amis des politiciens en leurs accordant une grande importance et des temps d’antenne minimisant les sénégalais lamda avec leur probléme. Ils ont plus droit aux micros, plateaux que nous. Vous semez juste votre récolte.
Perdiums et dessous table plus les enveloppes pour les revues de presse….

Bathie

Vous êtes mieux outillés que nous pour mener ce combat. A vos plumes et ancre, prêt….ecrivez. Haha ha.

Galsenstar

Et toi qui prenait les images , on t’a autorisé à utiliser ton téléphone j’imagine! 😀

Idrissa Cisse

Au Sénégal certains qui se disent journalistes ne le sont pas
Ce qui les a fait venir au Palais, c’est l’affaire relative à l’homosexualité
C’est tout. Ils ne s’occupent que de faits divers
Cest bien fait pour eux

Républicain

Que du complexe d’infériorité. C’est vraiment dommage pour nos dirigeants.

Gator Sn

Nous des 42% nous observons seulement

Dramé

Sénégal 🇸🇳 que des journaleux menteurs, maîtres chanteurs, polémistes, incultes et pas de professionnalisme. Vous ne méritez pas d’entrer dans le palais 🏯 déformation info, infox et FAKE NEWS rek

Dramé

Des chasseurs de perdiums rek vous ne connaissez nada rien

Arona

Et ces images sont sortis comment? Avec quel appareil vous avez pu les obtenir ?Vous abusez vraiment de notre crédulité.

Gangstapolitics

Au Senegal les vrais journalistes de comptent sur les doigts de la main.
Toute personne qui n’est pas sortie d’une école de journalisme n’est pas un journaliste mais un « Journaleux » ..
Nous avons des buveurs d’alcohol et fumeur de yamba..
Par contre les vrais journalistes tout le monde les connais.
Chapeau bas aux vrais journalistes…#
#WSJ #CNN

Baba99

Complexés

Toucou

C’est normal, gni ay journaliste you sérieux laniou et professionnel !

Biri

Ha ha ha ! A la lecture des commentaires ,les journalistes qui pensaient obtenir le soutien des compatriotes vont maigrir

Kanysaf

Le sort doit toujours être inégalement entre un journaliste qui suivi une formation et fait sacerdoce du métier. Par ailleurs ce que nous avons aux sénégal a part ceux qui sont formés on les appelle les communicateurs traditionnels. On ne peut pas avoir un cul rond et vouloir péter ovale.

Omar

ce tres normal parce que ces journalistes international comme vous le dites sont des professionels
aguerris .mais vous les journalistes senegalais vous etes nules et corrompus vous ne meritez meme pas de rentrer au palais.

Gogol

c’est normal qu’on les traite differemment, vous avez des faux journalistes , deja la marque jean n existe pas, donc si on n’est pas pro on ne peut pas vous ouvrir le palais comme çà, les toubabs sont tres pros en la matiere, ils viennent faire leur boulot et s’en von..pour une fois je ne suis pas d’accord avec toi journaliste

Omar

et ensuite ce que j ai vu sur ces photos que tu as pris avec ton appareil est que toi aussi mr KANDE tu etais
bien traite .donc arretez d ecrire des fausses informations partout ou vous allez ;ca dimunu votre credibilite

Kady

C’EST TOUJOURS LE COMPLEXE QUE NOUS AVONS FACE AUX BLANCS LES africains ONT DANS LA TETTE QUE LES BLANCS SONT SUPERIEURS A EUX A COMMENCER PAR NOS PRÉSIDENTS

Malick Diallo

vous journaliste il faudras vous faire respecter si nom arriver vous plier bagase est vous relater les faits le seule journaliste digne cest pape alle niang il se fait respecter aux senegal ont respecte que le marabout les politiciens verreux qui dtruient ce pays les griot le respect est reciproque estcequi cest un president cest pas laroiyaume il nont ka respcter les senegalais au nom du dieu

Moussa

Et la téranga sénégalaise alors!

Publier un commentaire