Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Ousseynou Ly, Pastef : “Nous sommes dirigés comme le colon dirigeait nos aïeuls…”

Ousseynou Ly, membre du Secrétariat national à la communication de Pastef est formel : “Les amers événements de mars 2021 traduisent l’échec d’un système politique et social calqué sur un modèle qui n’est pas le nôtre. D’après lui, à l’origine des maux, il peut dire que de 1960 à nos jours, le Sénégal se retrouve confronté à la même problématique : un pouvoir (État) utilisé non pas pour mener la barque Sénégal à bon port mais pour dompter, inhiber, annihiler toute forme de contradiction souveraine.

Origine de ces maux…

Selon Ousseynou Ly, si nous remontons l’origine de ces maux à travers l’arbre des causes nous constaterons avec effroi que : “dans cette République, nous sommes dirigés aujourd’hui comme le colon dirigeait nos aïeuls durant la douloureuse période dite colonisation. La plupart de nos textes de lois répressifs sont d’inspiration coloniale. Et notre administration publique n’a pas été construite dans l’optique de servir le citoyen (contribuable). L’indicateur le plus frappant est la qualité de l’accueil dans nos services publics, police, hôpital, etc. Cette administration sert plutôt un État (système) représenté par le Chef”.

Notre République considère le Chef comme un Roi…

A l’en croire, notre République ne considère pas le citoyen comme un acteur mais plutôt un bénéficiaire de ce que le “Chef” a bien voulu lui octroyer (Ndimbeul lii joggé si njittu réw mi). Pire, notre République considère le Chef comme un Roi («Buur») qui a tous les droits et tous les pouvoirs comme on a l’habitude de voir dans les royaumes.

Notre démocratie est en retard…

“Notre démocratie est en retard par rapport à l’évolution de notre société. Du fait de l’échec des représentants du peuple (je ne suis pas un député du peuple, je suis un député de Macky Sall), il y a une fracture abysalle entre cette démocratie qui se veut representative par rapport au soif de paroles, d’expressions du peuple qui n’a d’autres moyens que les seuls espaces que l’Etat n’a aucun contrôle (les réseaux sociaux, la rue, etc)”, a déclaré M. Ly lors de son exposé à l’édition 2021 du Ndogou-Débat à la maison de la Presse, ce samedi.

162 Whatsapp
guest
27 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    19:16 - 11/05/2021

    Italie : Un «Modou-Modou» poignardé par une prostituée

    Whatsapp
    19:10 - 11/05/2021

    Entre ruraux et urbains sahéliens, les différences de perceptions de la COVID-19 peu significatives

    Whatsapp
    18:49 - 11/05/2021

    Ramadan 2021 Al Wafa Darou Mouhty : du Mardi 11 Mai 2021 Par Attoman Ndiaye (Vidéo)

    Whatsapp
    18:45 - 11/05/2021

    Attaques mosquée Al-AQSA : Lorsque Cheikh Ibrahima Niass s’adressait aux juifs…

    Whatsapp
1
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp