Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Ousmane Ba: “Je suis prêt à tout. Mourir, aller en prison… Pour libérer mon peuple…” (Entretien exclusif)

L’activisme, un phénomène de plus en plus grandissant au Sénégal. Ils sont nombreux, depuis un certain temps, les jeunes sénégalais à se lancer à cette activité dans les réseaux sociaux. Parmi eux, Ousmane Ba qui, après Assane Diouf, a pris la relève. Senego s’est intéressé à lui, particulièrement sur sa dernière sortie sur Souleymane Ndéné Ndiaye qui a enflammé Facebook. Pourquoi s’en prend-il au président Macky Sall, ce qui le pousse à s’en prendre à certaines autorités, s’il est la marionnette de certains membres de l’opposition? Autant de questions soulevés lors de cet entretien exclusif avec senego.

Qu’est ce qui vous a poussé à vous acharner sur le régime en place?

Je vous remercie pour cette tribune que vous m’accordez et j’en profite pour saluer les internautes de Senego. Vous parlez d’acharnement? Vous me l’apprenez. Je tiens juste à préciser que je n’ai aucun problème avec X ou Y. Je suis un citoyen Sénégalais actif et conscient de mon devoir. J’œuvrais dans le social au profit de mes compatriotes sans bruit et dans le cadre de mon engagement citoyen pour un meilleur Sénégal.

En jetant un regard sur comment notre pays est géré, par une famille et comment les ressources sont partagées entre le Sénégal d’un clan au détriment du Sénégal d’en-bas, par le régime actuel; je me suis dit que mon devoir c’est de me dresser contre ce mal profond, contre ces actes malsains. A regarder la situation, le constat est alarmant et Macky Sall et son gouvernement ne respectent pas les Sénégalais. Mais cela ne surprend personne avec son fameux slogan le “parti avant la patrie. Pour diriger un Pays il faut l’aimer.

Macky Sall dafa teulé (incapable) et il faut qu’il dégage. Trouvez-vous normal un pays comme le Sénégal qui a toutes les ressources que le monde a besoin et qui fait partie du rang des Pays les plus pauvres de la planète ? Voila les raisons de mon engagement que la presse qualifie d’activisme. Pour beaucoup de mes compatriotes je suis la voix des sans voix et si je ne parle pas je serais complice.

N’est ce pas parce que vous faites partie de l’opposition ou, comme le pensent certains, vous êtes la “marionnette” de certains membres de l’opposition?

Oh marionnette? Quelle méchanceté! D’ailleurs qui le dit? Vous me l’apprenez! Quant aux accusations qui me rangent dans l’opposition, il ne faut même pas y croire. Ce sont des histoires créées par le pouvoir en place pour salir les activistes. D’ailleurs je ne soutien aucun candidat. Avec Macky on ne connaît pas encore les candidats. Je vous rappelle que le vote est personnel et chaque Sénégalais fera son choix le jour du scrutin.

Mon rôle est de les sensibiliser sur chaque candidat qui aspire à diriger notre cher pays. On ne peux plus faire les mêmes erreurs et le Sénégal doit se développer par force car on le mérite. D’ailleurs Assane Diouf a subi les mêmes accusations quand il s’est dressé contre les errements du régime et la dictature de Macky Sall qui ne connait pas la contradiction. Ce qui m’intéresse c’est le Sénégal. Et je lance un appel à tous les activistes. Focalisons nous sur l’essentiel pour faire dégager ce régime en place aux prochaines élections présidentielles.

Sur quoi vous basez-vous pour affirmer que Souleymane Ndéné Ndiaye aurait épousé cinq femmes? Avez-vous des preuves de ce que vous avancez?

Vous savez des gens comme Souleymane Ndéné Ndiaye ne méritent pas l’attention qu’on leur prête. Aucun crédit politique. Ce sont des traitres et des vautours. Hier au service du parti avec Wade et aujourd’hui au service du parti au pouvoir. Souleymane est un guignol tout simplement, un transhumant qui doit être fusillé comme il le dit si bien dans une de ses vidéos qui circule sur le net. C’est la sentence qu’il mérite. Je réitère mes propos car je détiens toutes les preuves. Je n’avance jamais des choses sans preuves. Il n’a qu’a saisir la justice pour diffamation. Il a bel et bien épousé une 5ème femme et s’il persiste je vais donner plus de détails…

Comment appréciez-vous le magistère de Macky Sall?

Tout va mal. Aucune démocratie, des inégalités croissantes, une pauvreté qui se généralise, une mal gouvernance notoire, un chômage alarmant, une justice sélective et à plusieurs vitesses. Les Sénégalais sont déçus, se sentent trahis et son fatigués à cause de la dynastie Faye-Sall qui ne cesse de piller l’argent du contribuable. Tout est au rouge.

Votre avis sur le parrainage?

À mon avis, le parrainage est une manœuvre tortueuse, arbitrairement soutenue par une majorité parlementaire inconsciente, pour s’ériger en barrière dans le seul but de choisir des adversaires à Macky Sall et empêcher certaines candidatures comme celle de Karim Wade ou de khalifa Sall. C’est un calcul politique diabolique.

Que pensez-vous de la révocation de Khalifa Sall et de la candidature, invalidée de Karim Wade?

La révocation de khalifa relève tout simplement de l’inélégance. C’est une mesure purement politique qui n’est fondée sur aucun argument juridique valable alors que l’affaire n’est pas encore sous le coups de l’autorité de la chose jugée car les voies de recours ne sont pas épuisées. Mais les sénégalais ne se laisseront pas faire.

Pour Karim Wade c’est encore plus décevant. Karim reste l’une des rares victimes de la Traque des biens mal-acquis.

Et les autres? Toutes les poursuites ont cessé quand ils ont transhumé. Et vous osez parler de justice et d’équité. Macky fait ce qu’il veut et personne ne parle. Tous ceux qui se taisent sont complices et je dis bien TOUS.

Que pensez-vous de notre justice?

Il n’y a pas de justice digne de ce nom au Sénégal. Les magistrats ne sont pas indépendants, et c’est une machine au service du Président. Ils poursuivent qui il (Ndlr: Macky Sall) veut et épargnent qui il veut. La preuve les rapports de l’IGE, de l’Ofnac. Des corps de contrôles sont là indexant des ministres de la république comme Mame Mbaye Niang, des directeurs généraux… Mais ces derniers sont à l’abri car bénéficiant de l’immunité “Faye-Sall”.

La charte fondamentale est périodiquement tripatouillées et une loi électorale partiale grâce aux mains expertes d’un tailleur constitutionnel pour le dessert du tirailleur en chef MS. Comment peut on priver les futurs candidats du fichier électoral? Ça sent déjà le hold-up.

Comment comptez-vous vous y prendre pour mener votre combat contre le président Macky Sall?

Je suis prêt à tout. Mourir, aller en prison… Pour libérer mon peuple. Je suis conscient que le combat n’est pas facile. J’ai beaucoup d’informations et si je parle le siège du Roi va vibrer et Inchallah je le ferai le moment venu.

Quand est ce que vous pensez revenir au Sénégal, sous le magistère de Macky Sall? N’avez-vous pas peur des représailles à votre encontre?

Mon retour au Sénégal (rire) ne dépend pas de Macky Sall. Je suis Sénégalais et je participe et je continuerai a participer au combat citoyen ou que je sois; au Sénégal ou à l’étranger. Je n’ai peur ni de Massamba n’y de Mademba. Je suis prêt à faire face au régime de cet apprenti dictateur aux côtés de mon peuple et à payer le prix fort: Gagner ou Périr. Sénégal moma nior.
Ma date de retour vous sera communiquée très prochainement.,Inshallah. Une chose est sûre se sera avant les élections.

1349 Whatsapp
Annonces
guest
74 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    15:20 - 24/09/2020

    Guy tance encore Macky : “Sourgueu Macron aak France…(vidéo)

    Whatsapp
    15:01 - 24/09/2020

    Barça : Luis Suarez fond en larmes lors de son départ… (Vidéo)

    Whatsapp
    14:46 - 24/09/2020

    Coronavirus : La Gambie enregistre 10 nouvelles contaminations

    Whatsapp
    14:28 - 24/09/2020

    Bougane répond au Synpics : “Kou Ligueyoul Meunoul Fayekou”

    Whatsapp
1
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp