Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

“Opposant à SONKO, le nouveau positionnement politique…” (Bassirou Diomaye FAYE)

Aujourd’hui, 16 septembre 2020, marque la date du deuxième anniversaire de la présentation du livre “Solutions pour un Sénégal nouveau” dont l’auteur n’est autre que le Président Ousmane SONKO. L’histoire retiendra qu’en cet après-midi de mi-septembre 2018, le Président Ousmane SONKO aura fini de rabattre le caquet à tous ceux qui disaient qu’il ne faisait que critiquer sans proposer des solutions.

Fait inédit dans l’histoire politique du Sénégal, ce challenge public dans une place de l’Obélisque qui a refusé du monde ce jour – là et avec les aléas du direct sur la 2stv, a été salué par tous les puristes des débats programmatiques et les observateurs avertis de la politique dans notre pays.

A la veille de la campagne électorale pour la présidentielle 2019, Bougane GUEYE, un jaloux hors pair trouva, on ne sait par quelle alchimie, le moyen de s’attaquer à un opposant au Président sortant et candidat à sa propre succession. Son venin sur le livre sortît en ces termes : “Il y a des intellectuels malhonnêtes qui cherchent à tromper les sénégalais. A quoi sert un livre ? Qui a le livre dans cette salle ? qui va lire un livre ? Il y a des gens qui surfent dans un autre monde loin des réalités que vivent les sénégalais…”. De la méchanceté gratuite ! Et depuis lors, il n’a rien pondu par lui-même.

Plus tard, face au concert de désapprobation de sa posture infâme, notamment sur les réseaux sociaux, Bougane reviendra dire avoir arrondi les angles avec SONKO et que c’était un malentendu. Pauvre araignée prise dans ses propres filets d’envieux notoire. Bougane est à plaindre car sa jalousie de la fulgurance politique du Président SONKO le consume de l’intérieur. Cela risque de durer car Dieu seul gouverne les destinées

Sa dernière sortie sur les inondations entre exactement dans le même registre que cette anecdote sur le livre #Solutions*. Mais comme on dit chez nous Sénégalais xamul ku door ku fayyu la xam. C’est en effet Bougane qui a tiré la première salve en accusant SONKO, en des mots à peine voilés, de politiser la souffrance des victimes des inondations pendant qu’il faisait exactement ce qu’à fait SONKO.

Dans les eaux et avec le même style vestimentaire que SONKO la veille, il l’a vertement diabolisé en ces termes : “les gens n’ont pas besoin de discours (aussi réconfortants qu’ils puissent être ?) les gens ont besoin de soutien mais pas qu’on politise leur souffrance, quand on va voir un malade on lui apporte des pommes et des oranges…”. Pour lui, tout dans les rapports humains tourne autour de l’argent…

Comment ne pas répondre à un opposant qui attaque aussi gratuitement un autre opposant qui n’a que le tort de s’opposer de manière constante ? Le Président Ousmane Sonko n’a pas attaqué il a été attaqué et il a riposté. De bonne guerre d’ailleurs et il a le soutien des militants, de toutes les instances et des responsables du parti.

Cette attaque en règle contre notre leader est inacceptable. Et il faut en effet être un hypocrite de premier plan ou avoir rencontré encore Macky Sall (on se rappelle d’un Bougane mal à l’aise sur le plateau de “Jakarlo” devant des téléspectateurs médusés d’apprendre qu’il a rencontré Macky Sall dans la période de la présidentielle) et donné des garanties pour avoir le temps de s’en prendre à un opposant qui a fait preuve de compassion envers les sinistrés tout en ignorant ou en cognant un peu trop mollement le pouvoir en place.

Ce dernier, en la personne du Président Macky Sall, a dit avoir conçu un plan décennal de 766 milliards et déclaré avoir résolu définitivement la question des inondations. Le bilan macabre est sans appel : des morts et des déplacés. Cinglant démenti à cet homme qui a un sérieux rapport avec la vérité.

Si Bougane veut donc (enfin) sortir de son mutisme prolongé d’après présidentielle 2019 et s’opposer frontalement il y a à dire et à redire sur la gouvernance. A défaut il peut toujours continuer à la fermer comme il a l’habitude de le faire sur les souffrances des sénégalais.

Depuis quelques heures, il est notable de constater que le patron de D-Media, n’a pas eu de gêne à mobiliser son groupe de presse, concessionnaire du service public de l’information et bénéficiaire de l’aide à la presse (découlant de l’impôt des sénégalais) pour tenter vainement de salir la réputation du Président SONKO. Peine perdue assurément.

Tout au plus, c’est la réputation de D-Media, attendue dans l’équidistance et l’objectivité qui va prendre un sacré coup. L’ambition d’un groupe de presse ne saurait muter et se réduire au seul objectif de s’opposer à un opposant pris en la personne d’Ousmane SONKO.

Dans son post d’hier, Bougane a accusé le Président Sonko d’avoir été à l’origine de la coupure du signal de SenTv. C’est malhonnête de sa part. Voilà ce à quoi ressemble une mémoire courte. D’une part, il feint d’oublier le post fait à l’adresse de Babacar Diagne, qui était le coupable désigné et, d’autre part, il fait le black-out sur les propos tenus sur le plateau de SenTv le 31 décembre 2019 par le leader de PASTEF qui révélait avoir suggéré d’autres leaders au journaliste Pape Allé Niang. On se rappelle que c’est devant l’insistance de ce dernier et face à l’indisponibilité des leaders ciblés que le Président SONKO avait accepté l’invitation.

Observons ce que les prochains jours vont révéler. Mais on en sait beaucoup de ceux qui arpentent les coulisses du palais et qui ont besoin de donner des gages. Pour cette clique, Ousmane Sonko apparaît comme leur victime expiatoire. Mais cela ne passera jamais. Wait and see.

Bassirou Diomaye FAYE
Membre du COPIL de PASTEF
Coordonnateur du Mouvement des Cadres Patriotes

8205 Whatsapp
Annonces
guest
43 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    19:28 - 20/09/2020

    Lampard sur la boulette de Kepa: “C’est une erreur qui coûte cher”

    Whatsapp
    19:11 - 20/09/2020

    Réaction de Sadio Mané après son doublé : “C’était un match difficile…”

    Whatsapp
    18:39 - 20/09/2020

    Ziguinchor : 11 cas de viol recensés entre avril et juin, (Boutique des droits)

    Whatsapp
    18:23 - 20/09/2020

    Cesc Fabregas: “Je le répète : Sadio Mané est le meilleur joueur de la Premier League”

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp