Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Nouveau coronavirus transmis par le porc à l’Homme : Un risque de propagation démontré

Un nouveau coronavirus transmis aux humains par les porcs, c’est possible. En effet, des chercheurs de l’Université de North Carolina sont parvenus à infecter des cellules humaines avec le coronavirus responsable de la diarrhée épidémique porcine (PED). Le risque qu’il puisse sauter la barrière des espèces serait ainsi confirmé.

 Transmission réelle entre les porcs et l’Homme

Ce coronavirus, baptisé SADS-CoV, appartient à la famille des alphacoronavirus. Il a contaminé les porcs via les chauve-souris, comme le coronavirus SARS-CoV-2, responsable de la pandémie actuelle. S’il n’a pas été signalé en Europe depuis 1990, il a toujours circulé en Asie. Et il aurait connu une recrudescence en Chine depuis 2016. Il entraîne chez les porcs une gastro-entérite aigüe, dont la mortalité peut atteindre 100% chez les porcelets non sevrés. closevolume_off. Sa transmission a été favorisée par les méthodes de production des élevages industriels, qui se traduisent par une forte promiscuité et une baisse de la diversité génétique.

Si jusqu’à présent, aucun cas de transmission à l’Homme n’a été observé. Les chercheurs de North Carolina ont publié une étude le 12 octobre dernier qui démontre qu’un passage à l’Homme ne peut être exclu. Travaillant en laboratoire, les équipes du professeur Caitlin Edward, qui a dirigé l’étude, sont parvenus à infecter des cellules humaines avec SADS-CoV. Ce dernier s’est transmis sans encombre aux cellules du poumon, du foie, des voies respiratoires, avec une préférence pour celles de l’intestin. Hormis celles des humains, les scientifiques sont parvenus à infecter de nombreuses autres cellules de mammifères.

Contamination dangereuse

«Alors que nombre d’observateurs se focalisent sur les betacoronavirus SARS et MERS, les alphacoronavirus pourraient se montrer aussi, voire plus, dangereux pour la santé humaine, étant donné leur potentiel pour sauter la barrière des espèces», avertit Ralph Beric, professeur d’épidémiologie à L’Université de North Carolina, dans l’article relatant l’étude. «Au XXIe siècle, trois nouveaux coronavirus humains et trois nouveaux coronavirus porcins ont soudainement émergé et répandus dans le monde entier, prouvant le besoin critique de stratégies visant à identifier les coronavirus zoonotiques les plus à risque», insistent les chercheurs.

Propagation catastrophique

Ils soulignent également que la propagation actuelle du coronavirus chez les porcs en Chine pourrait s’avérer catastrophique du point de vue économique. Selon eux, les éleveurs doivent dès à présent mener des tests systématiques pour éviter la propagation, alors que la priorité devrait être donnée à la recherche de vaccins.

 

5009 Whatsapp
Annonces
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    16:01 - 02/12/2020

    Italie : Un Sénégalais arrêté pour détention de marchandise contrefaite…

    Whatsapp
    15:57 - 02/12/2020

    Entretien avec Walfadjri du 30 novembre : Sonko jette le masque ! (Par Ibrahima Sene)

    Whatsapp
    15:49 - 02/12/2020

    Donald Trump : “Je vous reverrai dans quatre ans”

    Whatsapp
    15:20 - 02/12/2020

    “Que Zahra I. Thiam sache que le ministère n’est pas créé pour combattre Yaye.F. Diagne”(partisans)

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp