Non aux logiques de surenchère et de confrontation, oui au dialogue politique comme réponse à l’impasse politique (Par Alioune Tine)*

Afrikajom Center exprime sa grave préoccupation par rapport aux logiques de surenchère, d’escalade et de confrontation politiques qui se manifestent avec les décisions de l’administration d’interdire les manifestations publiques et la volonté ferme de la coalition Yewwi Askan Wi de défier cette interdiction.

Cette situation risque de compromettre dangereusement l’organisation d’élections législatives transparentes et apaisées et d’installer dans un cycle de violences dont il est difficile de mesurer les conséquences sur la paix, la sécurité et la stabilité du pays.

Afrikajom Center invite les acteurs politiques de tous bords, à suspendre toute activité publique susceptible d’engendrer la violence et l’instabilité.

AfrikaJom Center attire également l’attention des acteurs politiques, des autorités publiques et des partenaires stratégiques du Sénégal sur le contexte sécuritaire volatile, fragile et précaire de la région qui constitue un facteur aggravant de déstabilisation qui pourrait profiter à des forces obscures, d’autant que la découverte de ressources de gaz et d’hydrocarbures fait du Sénégal un objet de convoitise de forces internes et externes.

AfrikaJom Center recommande :

1. A l’administration du Sénégal de faire de la neutralité un puissant moyen de régulation de la paix sociale ;

2. Aux coalitions des partis politiques de l’opposition et du pouvoir le recours au dialogue pour sortir, de façon démocratique et pacifique, de l’impasse politique actuelle porteuse de lourdes menaces sur la stabilité politique du Sénégal.

AfrikaJom Center lance un appel solennel aux leaders religieux d’exercer leur influence auprès des dirigeants politiques pour sortir rapidement le pays de la crise actuelle.

* Fondateur AfrikaJom Center

2 COMMENTAIRES
  • max

    à ce que je sache le Sénégal est en paix. pourquoi vouloir utiliser ce vocabulaire là. il faut prendre vos responsabilités. pourquoi yewi askanwi veut créer cette situation instable dans ce. tout simplement parce qu’elle a commis une faute qu’elle a elle même reconnu. bayilén sen nafékh yi téy waxanté deug.

  • citoyens

    Il anticipait 2024 une fois pour tout tôt ou tard vous allez affronter macky il va utiliser l’armée comme bouclier fasse au peuple qu’il y’a des morts ça le dérange pas donc prenez vos responsabilités vive la démocratie

Publiez un commentaire