PUBLICITÉ

Niger : Mahamadou Issoufou étête l’armée et s’en va en France

Après l’attaque terroriste contre le camp militaire de Chinagodrar qui a coûté la vie à 89 militaires nigériens (officiel), le président Mahamadou Issoufou a décidé de limoger la hiérarchie militaire, avant de s’envoler pour Pau où il devrait prendre part à la rencontre de « clarification » demandée par Emmanuel Macron, président français.

Le Président Mahamadou Issoufou, pressenti pour manquer au sommet de Pau ce 13 janvier 2020, est finalement arrivé pour cette rencontre de clarification de la présence militaire française au Sahel, qui devrait se tenir entre les présidents du G5 Sahel et leur homologue français.

Le président nigérien a présidé, plus tôt dans la matinée du 13 janvier 2020, avant de décoller pour Pau, une réunion du Conseil supérieur de la défense suivie d’un Conseil des ministres extraordinaire. Des décisions fortes ont été prises.

En effet, il a été décidé, à l’issue de ces rencontres de haut niveau, consécutives aux multiples revers que l’armée nigérienne a connus suite aux attaques terroristes qui ont fait plus d’une centaine de morts en un mois dans les rangs, le limogeage du chef d’état-major des armées du Niger ainsi que celui de l’armée de terre et du Secrétaire général du ministère de la défense.

Ainsi, le Gal. de division Salifou Modi est le nouveau chef d’Etat-major des armées au ministère de la défense nationale. Le général de brigade Didilli Amadou est nommé secrétaire général du ministère de la défense nationale. Le Gal de brigade Seidou Bagué est nommé chef d’Etat-major de l’armée de terre au ministère de la défense nationale. Le Gal de brigade Sidikou Issa est nommé inspecteur général des armées au ministère de la défense nationale.

Mahamadou Issoufou Niger
Annonces

(3) commentaires

Mbengue Meïssa

les miniterres France diot quitè afrique c’est eu qui tu nons populations

Ibu

mais jusqu’a quand vous allez avoir une armee digne de son nom a quoi votre independance minable

Albert Richard Ndione

La France n’a pas intérêt à augmenter les effectifs des soldats; avec l’utilisation de la technologie militaire on peut être plus efficace avec moins de monde; dans une zone désertique l’utilisation des drones semble mieux indiquée. Mais je m’interroge sur l’exploitation de drones incapables d’identifier une colonne de voitures avec des motos se déplacer d’un coin à un autre d’une zone semi désertique sans se faire repérer. De grâces qu’on arrête l’hypocrisie !

Publier un commentaire