PUBLICITÉ

« Nervis du pouvoir » : Noo Lank intime l’ordre au préfet à « retrouver ces casseurs »

Ce  vendredi, le Collectif Noo Lànk a appelé à la marche entre l’Ucad et le rond-point poste Médina, pour la libération de Guy Marius Sagna et l’annulation de la hausse du prix de l’électricité.

Ces nervis du pouvoir embusqués

Au moment de prendre départ, les membres de Noo Lank  ont condamné la présence « des nervis du pouvoir embusqués à l’intérieur de l’université qui commençaient à jeter des pierres sur la foule, causant beaucoup de blessés ». Et, poursuit le communiqué, « des éléments des forces de l’ordre présents sur les lieux observaient sans agir ».

Préfet et policiers tenus responsables, doivent…

« Le Collectif Noo Lànk tient le préfet de Dakar et les forces de l’ordre responsables de ces incidents regrettables, qui traduisent manifestement un échec, que d’aucuns n’auraient pas tort de considérer comme voulu, dans la sécurisation de l’exercice d’un droit constitutionnel ».

…Arrêter ces nervis

Nous appelons le préfet à retrouver ces casseurs et à les mettre à la disposition de la justice. Sans cela, il corroborera l’opinion selon laquelle lorsqu’on est dans le camp du pouvoir, l’immunité est garantie. Cela peut incliner à la loi du talion. Ce qui serait très regrettable ».

Nervis Noo Lank
whatsapp 170
Annonces

Un commentaire

Amath Cisse

Pourquoi les images de la marche d’hier de Noo lank ont subitement disparu ou sont devenues inaccessibles sur votre site ? Qui a peur de cette forte mobilisation. La presse paniquerait-elle, elle aussi, devant ce vaste et prometteur succès de l’engagement citoyen afin que dans ce Sénégal d’aujourd’hui, où tous les êtres de bonne foi conviennent que çà va mal, les choses changent. On n’ose pas s’imaginer que la presse puisse être à ce point aveugle et muette devant tant de dérives et errements.

Publier un commentaire