NBA: 5 choses que vous ne saviez pas sur le géant sénégalais, Tacko Fall

Il est l’un des joueurs les plus fascinants de la Draft à venir : Tacko Fall suscite une hype assez impressionnante. Qui est l’homme derrière le géant ? On vous propose de le découvrir en 5 anecdotes.

Annonces

 

1. Il est l’un des 40 plus grands hommes du monde

2 mètres 29 pieds nus, 2 mètres 35 en chaussures, voilà qui donne le ton. Pour que vous vous fassiez un ordre d’idée, il y autant d’écart de taille entre Tacko Fall et Steven Adams qu’entre Steven Adams et James Harden.

Étonnant lorsqu’on sait que ses parents sont tous deux de taille normale, et que seul un oncle dans sa famille s’approche du double-mètre. Fall s’est rapidement mis à grandir et encore grandir, à tel point qu’il n’avait plus qu’une paire de sandales qui lui allait une fois adolescent. Celle-ci n’avait de cesse de casser au rythme de la croissance des pieds du Sénégalais, qui devait donc la rafistoler.

 

 

La taille de Fall impressionne, mais pas que. Le pivot possède aussi une envergure exceptionnelle, qui lui a notamment permis d’exploser les records du Draft Combine.

2. Il a quitté le Sénégal à 16 ans avec une promesse à sa mère

El Hadji Tacko Serigne Diop Fall (de son nom complet) est né et a grandi à Dakar, au Sénégal. Lui et sa fratrie ont été élevés par leur mère, Marianne, puisque leur père s’est établi aux Etats-Unis, dans l’Ohio. Le colosse a une reconnaissance éternelle pour sa mère. « Parfois, c’était dur, on souffrait. J’allais à l’école la faim au ventre, parfois l’électricité nous était coupée… Mais ma mère travaillait à plusieurs endroits pour que ça aille. Je lui dois tant pour les sacrifices qu’elle a faits. Le sacrifice ultime était de me laisser venir aux Etats-Unis. Elle a été claire : je pouvais continuer à jouer au basket, mais seulement si j’obtenais un diplôme. Elle ne m’aurait pas laissé venir aux USA juste pour jouer au basket », a-t-il déclaré.

3. Il ne se prédestinait pas au basket

Il a beau être aux portes de la ligue la plus prestigieuse de basket au monde, c’est par un autre sport de ballon que Tacko Fall a débuté. Comme beaucoup de Sénégalais, le géant s’est d’abord essayé au foot dans sa jeunesse, où, là aussi, il a mis sa taille à profit.

Celle-ci est ensuite devenue un inconvénient lorsqu’il a dépassé le double-mètre, et Tacko a bifurqué vers le basket au lycée. Il ne possédait alors aucune prédisposition autre son physique et aucun move, mais il a travaillé jusqu’à devenir un joueur dominant à l’université du côté d’UCF. Désormais, c’est la NBA qui l’attend.

 

4. Il a poursuivi de belles études

Tacko Fall n’a jamais laissé tomber la promesse faite à sa mère. En plus d’avoir disputé 4 saisons pour UCF, il n’a pas oublié d’obtenir son diplôme, et même un double-diplôme (business et psychologie).

Joueur déjà conscient de ce qu’il peut représenter et désireux d’avoir un impact sur le monde et notamment sur l’Afrique, Fall ne se défait jamais de sa sagesse. Le pivot a de la suite dans les idées, au delà de sa carrière, comme il l’avait habilement expliqué: « Si je pouvais être LeBron James ou Steve Jobs, je choisirais Steve Jobs. Car un jour, vos qualités athlétiques s’évaporeront, mais votre savoir durera pour toujours ».

5. Il n’a pas vu sa mère pendant 7 ans

Bien que Tacko communique chaque jour avec sa mère Marianne, elle ne pouvait pas regarder ses matchs NCAA depuis le Sénégal, se contentant de highlights sur Youtube. Alors pour le dernier match à domicile de la saison régulière 2018-2019, Tacko a invité sa mère, qu’il n’avait pas vu depuis 7 ans. Un moment inoubliable pour la maman: « C’était comme le jour où il est né et où je l’ai pris dans mes bras pour la première fois. Je ne peux pas décrire la joie de voir mon fils jouer pour la première fois ».

 

 

 

Il ne reste plus qu’à souhaiter à Tacko Fall une longue et belle carrière en NBA. Le géant le mérite.

 

Avec Parlons Basket

(8) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
Lamine diouf

Une fierté et un privilège également pour le Sénégal 👍

justice pour tous

Du courage gaïndé YALLAH nala Yallah may une très belle et longue carrière amine

SIMON

Superbe bon courage et bonne continuation GAÏDÉ

Mr Fadiara

Bravo Tako tu grandira inchaallah parceque tu as euvre pourgent le bonheur de ta brave Maman

Makhtar Dieng

En regardant cette vidéo j’ai pleuré merci a nos braves mamans vivent le Sénégal et bon vent tacko fall impossible n’est pas sénégalais machalakh

Publier un commentaire