Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Musulmans en France – Erdogan s’attaque à Macron: “Allez d’abord faire des examens de santé mentale”

Le président turc Racep Tayyip Erdogan a vivement critiqué ce samedi 24 octobre, l’attitude d’Emmanuel Macron envers les musulmans en France.

Le torchon brûle déjà entre Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan. Pour le président turc, la série de mesures prises par le gouvernement Français au nom de la lutte contre le “séparatisme islamiste” relève de la “provocation“. Une nouvelle sortie dans un contexte très tendu entre les deux hommes. “Tout ce qu’on peut dire d’un chef d’Etat qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière, c’est : Allez d’abord faire des examens de santé mentale “, a lancé Erdogan, dans un discours télévisé, à l’occasion du 7e Congrès provincial de l’AKP, le parti présidentiel.

Rétrospective

Une semaine après le discours du président français sur le séparatisme islamiste, les réactions sont vives. “l’Islam est en crise dans le monde entier“. L’islam est une religion qui vit une crise aujourd’hui, partout dans le monde. Nous ne le voyons pas que dans notre pays, c’est une crise profonde qui est liée à des tensions entre des fondamentalismes, des projets justement religieux et politiques qui, on le voit dans toutes les régions du monde, conduisent à un durcissement très fort, y compris dans des pays où l’islam est la religion majoritaire » , avait déclaré le président français après la mort de Samuel Paty.

1298 Whatsapp
Annonces
guest
19 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    15:16 - 15/01/2021

    Un avocat du Cabinet de Me Sidiki Kaba arrêté par la Dic

    Whatsapp
    15:16 - 15/01/2021

    Angleterre: Wayne Rooney prend officiellement sa retraite

    Whatsapp
    15:07 - 15/01/2021

    Afrobasket 2021 : Les lions disputeront la 2e fenêtre de qualification au Cameroun

    Whatsapp
    14:58 - 15/01/2021

    Procès Assane Diouf : 2 ans, dont 8 mois ferme, requis contre l’insulteur public

    Whatsapp
2
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp