Moustapha Niasse: «C’est le peuple qui détient la souveraineté»

Moustapha Niasse: «C’est le peuple qui détient la souveraineté»

Les présidents du Ghana, du Nigeria et du Sénégal sont, ce 5 novembre, au Burkina Faso. Que vont-ils dire au nouvel homme fort du pays, le lieutenant-colonel Zida ? Moustapha Niasse préside l’Assemblée nationale sénégalaise. En ligne de Dakar, il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.
« La question qui se pose aujourd’hui en Afrique, c’est la durée au pouvoir de certains chefs d’Etat. Cela dit, tout dépend des contextes nationaux et des conditions dans lesquelles se déroulent les successions. Pour ce qui concerne le Burkina Faso, je pense sincèrement que, ayant compris que la situation était devenue intenable, le président Compaoré à bien fait de quitter le pouvoir et aussi, sans doute, pour éviter un bain de sang. Mais, se posera toujours le problème de la durabilité des régimes, une durabilité trop longue, qui fait que finalement, ce que l’on n’a pas pu faire en 10 ans, 15 ans, on ne peut pas le faire en 30 ans… […] C’est le peuple qui détient la souveraineté populaire, et c’est le peuple qui, en définitive, est l’interlocuteur des dirigeants une fois qu’ils ont été élus par ce même peuple. »

RFI

5 COMMENTAIRES
  • ghum

    Donc vous le savez avec l âge que tu as tu dois être à la retraite et laisser la place à tes enfants la nouvelle génération je c’est pas ce que tu cherches maintenant

  • amsatou.diop69@gmail.com

    c un bon discours de verite vous avez bien parler tout c l interet de l afrique merci beaucoup mais moi j habite a darou mouhty et je suis avec Landing savane

  • amsatou.diop69@gmail.com

    merci notte frere d afrique

  • balla meissa

    Yow moom. tu n’as rien a dire

  • ABDOU SYLLA

    oh. mon pére laisse ta place a la jeunesse. tu es vieux repose toi. laisse ton parti la chance de se présenté les elections de 2017. tu es bien placé tu oubli les autres. ne leur sacrifiez pas.

Publiez un commentaire