PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
agression viol crimes meurtres assassinats - Meurtres en série : Les anges de la mort imposent leur loi...

Meurtres en série : Les anges de la mort imposent leur loi…

Le corps en état de décomposition d’une dame trouvé au marché de Ouakam. Binta Camara violée, tuée et abandonnée chez elle à Tamba. A Thiès, une jeune fille violée et assassinée. Bien macabre semaine au Sénégal. Et la féminisation des victimes de ces barbaries en rajoute une couche de cruauté machiste.

Sommes-nous devenus violents, assassins ? Tout porte à croire que le Sénégalais se plait au sang. La violence sanguinaire étant présente dans les foyers, les lieux de travail…

Les meurtres font foison au Sénégal et rivalisent de cruauté. Ignobles et abjectes, ces barbaries jadis attribuées aux étranges étrangers, sont devenus le fait de compatriotes. L’évidence est patente que le ver est dans le fruit. Nous tuons et banalisons ces massacres, dont on ne s’émeut plus outre mesure. Les cœurs ne s’en meurtrissent plus de ces barbaries, éphémérides dans nos consciences, dont l’œil semble aveuglé.

Coupeurs de route, voleurs violeurs et autres agresseurs n’hésitent plus à tuer. Quid de l’Etat et de ses forces, censés protéger citoyens et biens ?

La sécurité au Sénégal est en insécurité. Aux yeux des populations, nulle prévention ni répression contre ces démons de la mort qui, sans foi ni loi, narguent notre réputation de pays pacifique et sécurisé.

Transférer la peur et pourquoi pas la mort dans le camp des meurtriers, n’est plus un vœu pieux, mais une exigence stratégique.

Responsabiliser les Forces Armées, à l’instar de la Gendarmerie, alléger le ministère de l’Intérieur, mateur de manifestants électoraux et ramener la peine de mort…, non exhaustive liste de solution de sortie de la spirale morbide.

Anges De La Mort Assassinats
whatsapp 100
Annonces

(14) commentaires

Abdou

La gandermerie ne suffit pas il faudra impliquer l, armée nos forces de l,ordre doivent travailler en synergie c, est la seule solution et il faut aussi les réprimer ces bandits voir même les liquider et que personne ne vienne parler de droit de l, homme ,et où est le droit des personnes tuées ?

Moustapha Diabang

Incroyable mais vrai,il est temps de deployer,l,armee,la police la gendarmerie la douane pour faire des patrouilles mixtes et de bien veiller et proteger les biens et les persones. Il reinstaurer la peine de mort c,est une obligation,trop c,est trop.

Mamadou Diop

Pour régler ce phenomene ignoble inhumain inexplicable,il faut appliquer la charria celui qui tue,sera executé.porquoi enfermer un meurtrier puis pour le libérer au bout de quelques années,il faut que l etat et autorités islamiques prennent des mesures.

Abega

Mes condoléances aux victimes et familles meurtries! autant de recrut, de policier de gendarmes, de militaires, d’ASP, gmi etc…tjrs la sécurité du Sénégal est en insécurité, faites le maximum pour le peuple qui paie pour qu’on vous paie vos salaires, au lieu de le négliger ou de le torturer. En bas droit de l’homme, en haut droit des Hommes tués sans raisons valable. Je reconnais plus le Sénégal…mais K’Allah nous protège !

Basse Gningue

Mai tro mm sa mome il fau kou réye gniou réye la légui mou diékh fi mai li tamite fougniou diéme en pléne wérou core dara gueunouco gniawe mai yala dinaco wére ni diantbi bilaye ki khalé la alalou yala yala na souf séde ci kawam

Souleymane Fall

Mai ne vous étonné pas souvenez vous ya 700 an en n’arrière notre prophète vous a bien dit ça.

Bon Voisin

Le ministre de l’intérieur ne parle que de la politique,fichier électoral ne se soucie même pas de la sécurité des sénégalais.

Info

Il ne s’agit pas de mettre la police, la gendarmerie et l’armée dans les rues pour régler le problème . Il faut que le pouvoir organise et assure la sécurité des populations avec rigueur sinon le pire va venir
Imaginer aucune sécurité la nuit. À partir de 18 H plus de policier. Vers les années 70 il y avait la police qui montait en 3 brigades
1er brigade de 6H matin à 13 H
2ème brigade de 14 H à 20 H
3ème brigade de 22 H au petit matin
Ainsi la sécurité était permanente et les bandits ne pouvaient pas opérer.
Mais aujourd’hui 18H plus de policier.
Les voyous sont très intelligents ils savent qu’à une certaine heure plus de surveillance.
Il y’a le fait qu’aussi les parents doivent être les 1er à assurer la sécurité des familles sur la base d’une bonne éducation. On ne peut pas avoir un enfant et ne pas s’occuper de lui. Demain on rendra compte devant dieu.
La sécurité c’est l’affaire de tous; c’est l’ennemi des voyous et bandits. On doit les traquer jusqu’à leur dernier retranchement. L’état à travers les médias doit sensibiliser les populations organisant des débats. Enfin prendre des mesures pour les véhicules, motos et les conducteurs.
Population collaborer avec la police pour dénoncer les voyous et bandits

Cherif Sonko

Seule la peine de mort peut régler ces tueries Si tu tues on te met au poteau devant tout le monde il y aura moins de criminels

Aladji Toure

franchement nous allons désolés regardé le Guinée tue son copines il est courire jusqu’à aujourd’hui les policiers les gendarmes il faut protégé les Sénégalais

Aladji Toure

ce son les étrangères niofi indi djiko you bakhoule yi il faut gnou rakhasse Sénégal

Youssouf

je suis d’accord avec la peine de mort ,il a des innocents dans nos prison j’ai peur qu’on exécute des innocents

Seni Ba

Abdoul Mbaye a dit l’essentiel et c’est MAKY SALL monsieur « wathiathia » qui doit être dans ses petits souliers. Regardez comme ça son pays sombrer dans une anarchie jamais vécue depuis nos indépendances et ceci sans réagir.De la manière dont les autorités réagissent il me semble qu’elles n’ont pas de solution sinon opter pour un pourrissement. C’est normal quand dans un pays n’importe qui rentre, s’installe y fait ce qu’il veut pour sortir en toute impunité y’a de quoi avoir peur. Avec ça y’a toujours de grandes gueules toujours promptes à nous tympaniser avec des slogans aussi creux qu’insipides tels que PSE et autres absurdités qui ne feront que nous reléguer plusieurs décennies en arrière. Même la Gambie qui est au cœur du Sénégal fait des efforts. Tchim

Serigne Gueye

Iinou woradéf koray nourayla bilahi

Publier un commentaire