Mendicité: Banalisation des interdits au Sénégal (reportage photo)

“La mendicité est interdite au Sénégal”, clamait M Abdoulaye Daouda Diallo, ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, qui estimait que « la rigueur des textes est loin de se refléter sur le décor dans Dakar du fait  des considérations d’ordre social ». Malgré tout, ajoute l’autorité centrale, “il faudra y mettre fin. On travaillera à trouver les éléments de réponse”.

Ces propos étaient prononcés le 8 décembre 2015, lors des débats à l’Assemblée nationale, à l’occasion du vote de budget du ministère du premier policier du pays. A presque six mois jour pour jour, les populations dakaroises n’ont pas vu de changement. Sinon que la pratique de la mendicité dans les ruelles de Dakar est devenue la chasse gardée des es étrangers qui viennent des pays limitrophes  et qui ne savent dire que « Sarax guir Yalla » (donner par la Grâce de Dieu). Et leur activité est faite en famille (papa-yaye-dome).

N’est -il pas venue l’heure de vérifier à qui appartient ces enfants, bébés ou jumeaux qui servent de fond de commerce à ces mendiants qui érigent domicile dans la rue en toute impunité et en toute insécurité?

Mendicité (1) Mendicité (6) Mendicité (7) Mendicité (8) Mendicité (9) Mendicité (10)

7 COMMENTAIRES
  • Mboup ndiaga

    Li diadou woule ngune koye wannh ndakh adouna bi rwe ypp nion amm yalle wann

  • dramane

    il n’est pas facile de joindre les deux bouts pour eux peut être c’est la cause de cette mendier .

  • MBEUR

    la majeur partie sont des tranger ils ont venu d mali guinee bourkina faso etc..

  • senegalaise

    la mendicité elle est interfere toujours le meme refrain mais c est a l etat de prendre en charge ces gens en mettant en disposition des fonds qu il doit leur distribuer sous forme de bourse ou d aide on ne peut pas leur interdire de mendier sans au prealable les mettre dans les meilleures conditions possible

  • kharmatt

    la mendicit marche bien au Sngal. a mome tous les pays de l’ouest africain le savent.

  • Droitist

    ce phenomene est tres frequent dans dans les societe aficaines particulierement dans les pays ou domine la religion musulmane. en effet si laumone constitue une obligation religieuse des forts envers des faible, le probleme de la mandicite serai donc tres dificile a resoudre. a mon avi je crois le probleme se trouve au niveau des politique deradication de ce phenomene et le manqu de rigueur dans lapplication des peine pour les actes prevu dans les articles 243 a 245 du code penal. si la mandicite consiste a demander de laumone, mai cela doit se faire au jour, dans les lieu et dans les condition consacres par la tradotion religieuse

  • hhp

    senegalais yaw wargaye commenter yalla na daouda diallo lir sa comment bi

Publiez un commentaire