Me Wade Abdoulaye Wade à propos du meeting du 21 novembre :  » Je serai devant »

Me Wade Abdoulaye Wade à propos du meeting du 21 novembre  :  » Je serai devant »
Les menaces du Président Macky Sall ne semblent pas ébranler les libéraux qui, hier, ont réitéré leur détermination à organiser le meeting interdit du 21 novembre prochain. Déjà, le Pds sonne la mobilisation pour un accueil populaire à Me Wade qui débarque ce soir à 20h 30 par vol Air France. Aussi, en prélude de ce meeting, les libéraux ont lancé le mot d’ordre qui consiste à organiser des meetings de remobilisation à partir de dimanche. Ce, jusqu’à la veille de la manifestation pour laquelle les leaders sont invités à prier le vendredi dans les mosquées aux alentours de la place de l’Obélisque pour éviter tout coup fourré de la police. Aussi Me Wade a promis de diriger lui-même le meeting du 21.

Les libéraux sont décidés à braver l’interdiction du préfet de Dakar. Hier en Comité directeur, ils ont réitéré leur intention de tenir la manifestation du 21 novembre prochain malgré l’arrêté du gouverneur de Dakar interdisant toute manifestation depuis le 10 novembre. Ouverte avec un léger retard du coordonnateur du Pds, la réunion a été une occasion de redorer le blason du Pds, de galvaniser la troupe en vue de la manifestation.

Wade appelle en plein comité directeur

A peine Modou Diagne Fada a-t-il commencé à faire le point de l’activité parlementaire marquée par « le comportement honorable des députés libéraux qui ont tenu la dragée haute à la majorité », qu’Oumar Sarr est sorti pour répondre à un appel de l’ancien Président Abdoulaye Wade, confirmant son arrivée à 20 heures 30 via Air France. Le président du groupe parlementaire des libéraux et démocrates s’est offusqué que la Dpg ait porté essentiellement sur le Plan Sénégal émergent (Pse), passant sous silence les questions de démocratie. Toutefois, le président du conseil départemental de Kébémer a souligné que les 7 orateurs de son groupe ont ravi la vedette aux 40 orateurs de Benno Bokk yaakaar. « Il faut tenir la manifestation qui ne requiert aucune autorisation », a-t-il dit.

OccupatiOn de l’aéroport à 19 h pOur accueillir Wade

En réalité, le premier point à l’ordre du jour a porté sur l’accueil de Wade. Il a été décidé que l’aéroport et ses environs soient pris d’assaut à partir de 19 heures par les militants du Pds qui vont accompagner Me Wade jusqu’à son domicile. Mais le point qui a le plus suscité de passion est celui relatif à la manifestation du front patriotique. Abdoulaye Faye en sa qualité d’administrateur du Pds a été cuisiné par les limiers au sujet du meeting, avec des questions inhabituelles du genre : Lieu du meeting; Sa durée, les raisons, le nombre de personnes attendues etc. A cela, Abdoulaye Faye a apporté toutes les réponses, non sans indiquer qu’il ne sait pas combien de personnes participeront au rassemblement.

les Bizarreries de l’interrogatoire des limiers

Le comité directeur a déploré certaines questions du genre : « que feraient-ils si le meeting est interdit et s’il y a débordement à la fin du meeting ? A ce sujet, l’administrateur du Pds est formel : « On va l’organiser par A ou B ». Puis au sujet du débordement, il soutient : « il n’y en aura pas à moins qu’il y ait tentative d’infiltration et de sabotage ». En principe, c’est sur la base des éléments de l’enquête que le préfet va prendre sa décision. Toutefois, le comité directeur est déjà de plain-pied dans les préparatifs. Les libéraux veulent surtout que « la manifestation soit celle du peuple et non celle d’un parti politique ».

Parmi les stratégies des libéraux et de leurs alliés du Front patriotique, il a été décidé que les responsables prient le vendredi 21 novembre prochain dans les mosquées situées aux alentours de la Place de l’Obélisque. Toutefois, les régions ne seront pas mises à contribution, disent-ils. « La mobilisation se focalisera sur la région de Dakar ». Auparavant, le Front sera au meeting de Dedjjah Thiaroye Kaw organisé dimanche par le maire Cheikh Ndiaye, puis lundi soir à Guédiawaye, mardi à Rufisque, mercredi à Pikine. La veille du jour fatidique, c’est-àdire jeudi, chaque responsable est sommé de rester auprès de sa base pour préparer le meeting du 21 novembre.

Rewmi et le Fsd Bj partants, Sidy Lamine Niass reçu par le front

Le comité directeur a également signalé que les étudiants de Rewmi et du Fsd Bj ont reçu l’aval de leurs leaders respectifs Idrissa Seck et Cheikh Bamba Dièye pour participer à la manifestation des libéraux. Reçu avant-hier par le Président Macky Sall, Sidy lamine Niass a rencontré le Front patriotique en sa qualité de médiateur. Aussi, il a exprimé son souhait de rencontrer Me Wade dès le retour de ce dernier. Toutefois, le comité directeur a souligné que « quelles que soient les bonnes volontés pour échanger avec Wade, le meeting aura lieu ». Une déclaration qui a été accueilli par un standing ovation, signe d’approbation du Comité directeur. Par ailleurs, le Pds mise sur les jeunes, les femmes et les étudiants pour réussir le meeting.

Ndèye Gaye Cissé : « les femmes seront la chair à canon »

Au nom des femmes libérales, Ndèye Gaye Cissé a indiqué devant les membres du comité directeur que « ses sœurs sont prêtes pour le meeting et qu’elles seront la chair à canon ». Elle a informé en outre de la tenue d’un point de presse demain samedi. Dans le même sillage, les libéraux disent avoir enregistré la confirmation de 25 organisations (syndicats et associations) qui ont répondu favorablement pour participer au meeting. « Le Pds ne nous appartient plus, il appartient au peuple », a dit Mme Loum, présidente des femmes de Dakar qui ajoute : « Macky Sall est un traître, un terroriste ».

L’As

6 COMMENTAIRES
  • lemzo

    Il n peut même pas marcher, ils n’ont pas encore accepté avoir perdu le pouvoir

  • bouks1620

    Kil sache ke ils ne peuvent en aucun cas perturbè le pr macky sall ils ne reviendront jamais au pouvoir ils se fatiguent ces bandits de grand chemin

  • khalifa babacar diop

    M wade demal diamoudji yalla bkhna kulako wakhul wakhula deuga deuga de manato wakh badonate nditouréwu senegal li des thisa addouna yalla duko deff

  • Dieynaba

    Sil t plait Wade yeremal sa bop té. Bâti dikhasse

  • bamomar

    NARR NGENA SONNE LI BONNE SENNE KHOLLE MOYE LI L’AYE WADE NIEME , NIEME WOU LENNE KO LI MOU MEUNE MEUNOULENNE KO LI CI BOPP BI NEKKOUL SI SENNE BOPP FEXE LENNE AM LI MOU AME

  • WASSIN

    en regardant wade et ses 90 ans aller au front pour faire libérer son fils, en analysant le comportement indigne, abject et peureux de ses troupes, je me dis quelque part qu’au sein du pds il n’y a encore de leader charismatique capable de réunir tous ces libéraux et leurs alliés pour mener ce combat. s’abriter derrière un vieil homme pour aller en guerre contre macky n’est pas digne de oumar sarr et des ses acolytes. ils auront beau affreter des ndiaga ndiaye pour ameuter les gens, ils auront beau depenser des fortunes colossales, mais ils auront du mal à triompher de ferme volonté du pouvoir à faire payer tres cherement a karim, non seulement les milliards qu’il a volés mais l’humiliation que wade a faire subir à tous ces enfants d’autrui

Publiez un commentaire