Me El Hadji Diouf :  » Mes petits clients pour les divorces me payent mieux que Habré »

Me El Hadji Diouf :  » Mes petits clients pour les divorces me payent mieux que Habré »

Mâitre El Hadji a livré sa part de vérité sur l’incident qui l’oppose à Hisséne Habre son client qui lui reproche d’avoir rencontré Idriss Deby sans lui qu’il en soit informé. Le tonitruant avocat n’a pas raté Habré

« Je ne veux pas entrer dans les détails mais être avec Habré ce n’est pas facile. Quand on dévore Ciré Clédor Ly, on dévore Doudou Ndoye, on dévore Ndèye Cissé, on dévore Me Madické Niang, on dévore Mamadou Lô, Aly Fall. Cela signifie qu’on a des problèmes. Personne ne veut de Habré. Il est difficile et il ne paye pas bien », dit Me Diouf.

« Les gens croient qu’il me verse des millions, il ne me donne rien. Si je vous disais ce qu’il me donne ! Mes petits clients là, pour les divorces me payent mieux que Habré. Je le défends par patriotisme, et je le prends pour un héros continental pour avoir battu Khadafi. J’ai aimé Habré et je l’ai défendu sans argent. Demandez à Me Ciré Clédor Ly si Habré paye bien. C’est moi qui ai pris en charge Me Ciré quand son argent a été volé. Quand Me Ciré lui a dit, il a fait la sourde oreille. Je n’ai jamais été remboursé. J’ai trop mal. J’ai tout donné à cet homme qui ne m’a jamais rien donné », ajoute t-il

Maitre El Hadj Diouf. compte toutefois continuer à défendre son client même s’il soutien que Habré est la « cause de la détérioration de sa relation avec l’ancienne première ministre Mimi Touré ».

6 COMMENTAIRES
  • tyr

    tu ne crois à rien ce tocad avocat

  • ndiogousylla

    Mais vraiment celui-là personne ne sait de kel côté il est aujourd’hui Pour demain Contre sonalnaniou torop ce Me Elhaj Diouf dou dara

  • mbeur

    maitre boula nare soonal bayii koo mou defendre booppam ,tu as dautre chose a faire k de defendre un pingre.

  • Ngor

    C normal qu’il te vire , tu n’as jamais gagner un procès .

  • personne

    ratatati rek ratatati rek ratatati rek

  • boy town

    Me diouf wargua bayi sa djikobi, yak der baakhoul

Publiez un commentaire