Me Aliou Sow : « L’Apr comptera plus que Bby »

Après la victoire à la Présidentielle, quel avenir pour l’Apr et Bby, en perspective de la recomposition politique ? Me Aliou Sow, Dg de la Sapco, répond sans filtre.

Annonces

Macky et Bby ont gagné la Présidentielle, qu’en est-il de la suite ? L’avenir de l’Apr dépend, en grande partie, de ce que le Président Macky Sall en décidera. Il a les cartes en main, s’il décide que le parti peut survivre à son œuvre, l’avenir du parti sera bien tracé. Juste pour emprunter une célèbre formule : « L’œuvre d’art échappe à son créateur ». Mais, il faudrait reconnaître que c’est sa volonté politique qui pèsera plus sur la balance de la survivance. Cette volonté peut s’exprimer politiquement et institutionnellement. Politiquement, il faudrait que l’alliance ou la coalition Benno bokk yakaar comprenne qu’elle ne sera plus comme avant. Je ne vois pas les éléments d’une perspective gaie de Benno, car, chaque partie devra reprendre son autonomie. Dès lors, l’Apr devra compter sur son leader Macky Sall, pour lui assurer un renouveau, une gestion démocratique, et une facilité de participation inclusive de tous les citoyens en passant par l’Apr. Mais surtout, le Président Macky devra coacher cette nouvelle génération, et ouvrir le parti à de jeunes cadres et à de nouvelles forces vives qui vont en faire une formation politique résiliente à l’instar du Ps et du Pds.

Dans cette perspective de mise à niveau, la formation militante ne reste-elle pas une fenêtre à ouvrir ?
L’avenir de l’Apr dépendra de la prise en charge de la question de la formation militante qui doit promouvoir l’école du parti. L’Apr, dans le contexte qu’elle a été créée, c’est une vision magnifique et son bilan est extrêmement élogieux. Il faudrait, dans le cadre de la transmission, trouver les moyens de développer l’école du parti qui, non seulement, doit être l’instrument de pérennisation de l’œuvre du Président Macky Sall, mais aussi l’instrument pour que l’Apr soit ce grand baobab politique qui comptera pour les générations futures. Il faut signaler que dans le cadre d’un processus inclusif et participatif, transparent et assumé, un processus qui prend en charge les nouvelles exigences de notre générations (les exigences de démocratie, d’élection, pour envisager sous peu, au niveau interne, le renouvellement des instances de l’Apr avec un mécanisme transparent qui permet aux militants et militants, convaincus par ce projet de société, et les lignes fondamentales du parti d’être en compétition, et que le meilleur qui gagne va porter toutes nos aspirations et toutes nos espérances. Bref, celui qui va porter l’Apr sera celui que les militantes et les militants auront choisi.

(3) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
Bla-bla

Amo diom sakh

Alioune Toure

En toute connaissance de cause,l.a.p.r.devrait compter sur elle même.

mor

Ki daal kou niak diome leu ak dignité ak valeur . Ni rék kou nieuw mou ritile ko . Khana amo famille .

Publier un commentaire