Mbacké : Plusieurs blessés dans des affrontements entre éleveurs et agriculteurs
PUBLICITÉ

Mbacké : Plusieurs blessés dans des affrontements entre éleveurs et agriculteurs

Plusieurs blessés et des arrestations. C’est le bilan des affrontements entre pasteurs et agriculteurs à Médina, localité située dans le département de Mbacké. Les autorités locales demandent aux deux parties d’engager un dialogue pour éviter le pire. 

C’est un drame évité de justesse à Madina après des affrontements entre éleveurs et agriculteurs. Plusieurs blessés graves évacués à l’hôpital Jannatou et plus d’une vingtaine d’arrestations.

Madina

Située à 15 km de Mbacké, Madina est souvent le théâtre de violentes altercations entre des communautés qui cherchent, d’un côté, à sécuriser leurs biens après des mois de récoltes, et de l’autre, à mener paître leurs troupeaux.

Hostilités 

Selon les premiers témoignages, tout a commencé quand des jeunes agriculteurs ont tabassé un jeune éleveur pour avoir introduit son troupeau dans leurs champs. Les nerfs surchauffés, il s’ensuivirent coups de machettes et jets de pierres.

Représailles et Interpellations

Informée, la communauté des éleveurs organisée est allée en représailles contre les  agriculteurs pour un règlement de comptes.

La brigade de gendarmerie de Kayel, alertée, a dépêché des éléments sur les lieux pour apaiser la tension avant de procéder à plusieurs interpellations dans les camps des protagonistes.

Cohabitation éleveurs-agriculteurs 

La cohabitation entre éleveurs et agriculteurs souvent difficile, le coordonnateur de la Convergence des éleveurs du département de Mbacké et le maire de Médina appellent les parties à la retenue et au dialogue. Une manière d’éviter que l’irréparable ne se produise.

18
PUBLICITÉ

1 commentaire

  1. Damel

    Il faut trouver une solution définitive à cette question , les peulhs jeunes en général font paître leurs troupeaux jusque dans les champs de paisibles cultivateurs avec à la clé des armes blanches en bandoulière. Il n’y a pas une une seule maison qui a échappé au vol de petits ruminants. L’imam du village et sa famille ont déjà subi une agression qui a entraîné de graves blessures, cette fois c’est des jeunes qui sont visés toujours dans le village .il pouvait bien y avoir mort d’homme si les jeunes n’étaient pas retenus. Agression avec arme blanche mérite une sanction très sévère pour l’exemple .