« Massata Diack : Le parricide cupide », Par Cissé Kane Ndao, Président A.DE.R

Un patriarche avide de gloire tombé de son piédestal, oublié de ses courtisans, entrant dans l’Histoire par la petite porte ; poussé par un fils indigne lié à l’une des plus prestigieuses familles de ce pays auquel il a donné la honte. Une fratrie, cupides maitres-chanteurs coupables de délit d’abus de faiblesse, abandonnant lâchement leur vieux pater gâteux aux mains d’une justice à cheval sur la reddition des comptes.

Voilà la tragi-comique histoire d’un pauvre homme sans qualités qui aura voulu vivre un destin héroïque. L’exemplarité ne s’acquière pas quand le destin vous porte au pinacle, elle est la synthèse de votre éducation et de votre instruction, et un élément essentiel couplé à la compétence qui permet d’arriver à l’excellence : c’est par là que l’on devient un modèle, une référence. Tout ce que Lamine DIACK n’aura pas été capable d’être.

Il aura en conséquence raté jusqu’à l’éducation de ses enfants, devenus par la force de l’appât du gain facile des petits voyous. Des truands. Des maitres chanteurs encensés par le chanteur circonstanciel, viralement opportuniste, notre Youssou Ndour national. Ceux qui doutaient de sa culpabilité et lui manifestaient leur solidarité agissante sont maintenant édifiés, d’autant plus qu’il cherche dorénavant à négocier une caution moins élevée pour s’éviter un séjour carcéral inconfortable : qu’ils se cotisent donc pour qu’il réunisse la somme exigée !

Il en est ainsi de tous ces hommes par qui le scandale arrive et contre lesquels tous les citoyens épris de justice persiflent, pour exprimer leur frustration de ne pouvoir obtenir que les institutions judiciaires se penchent sur ce scandale : heureusement que l’OFNAC s’est saisi de ce dossier, surtout que l’on vient d’apprendre que Massata le bien nommé aura claqué UN MILLIARDS DE FRANCS en achats de luxe, rien que dans une seule boutique, à Paris !
Et ailleurs ?

Cissé Kane NDAO
Président A.DE.R

4 COMMENTAIRES
  • Sidi

    Ce n’est pas lofnac qui sest auto saisi mais l’OCDI.

  • Bercy

    non mais man xawma loutakh wa rewouw Senegal lompogne. lou fanga gui ni. Lèr nagne. ay nit you sathie financé élection baparé am diamm tranquille. Les Diack resteront notre pauvre tâche. soma done massata ak gathié gui damay kharou

  • libso

    quelle justice a cheval sur la reddition des comptes et Michel Platini, une justice qui protege les siens et s’acharne sur les negres au moment ou ses derniers se bouffent entre eux. c’est quoi ton probleme. tu n’as fait qu’ etaler des affirmations . tu as juge M. Diack et condamne avant meme la justice francaise. pouah.

  • profane

    Tout d’abord la décence voudrait que vous soyez sûr de ce que vous avancez.
    Je vais aller plus loin dans votre analyse sur quoi vous basez vous pour sortir de telles énormités sur une personne qui aura marqué qu on le veuille ou non l histoire politique du senegal( réforme lamine diack ca vous parle peut être pas , jarraf de Dakar ,la Jeanne d arc , maire.ministre,un monsieur qui gérait à un moment donné le foncier sénégalais ) tel ne doit pas être le cas de ton géniteur .
    Tout bon sénégalais voudrait avoir comme Pere Mr lamine diack avant de condamner attendez qu il soit jugé et avant de parler soyez sûr de vos propos au lieu de l ouvrir croyant détenir le monopole de la vérité
    Je reviendrai plus en détails après la coupure

Publiez un commentaire