Maroc: 5ans de prison pour qui « insulte » Dieu Ou son Prophète

Maroc: 5ans de prison pour qui « insulte » Dieu Ou son Prophète

Plusieurs nouveautés sont contenues dans la mouture du projet de loi de Code Pénal disponible, depuis jeudi 2 avril 2015, sur le site du ministère de la Justice et des Libertés.

Parmi ces nouveautés, on cite le cas de l’article 219 qui alourdit les peines contre tout propos ou acte jugé blasphémateur. En effet, ce texte stipule que tout individu coupable d’«atteinte», d’«offense» ou d’ «insultes» contre Dieu et les prophètes risque des peines d’emprisonnement d’une année à cinq ans, ainsi qu’une amende de 20.000 dh à 200.000 dh.

Selon le même article, ce crime est punissable qu’importe le moyen de sa diffusion : «que ce soit à travers des discours, des menaces prononcées dans des espaces ou des réunions publiques, ou à travers des écrits, des paroles, des imprimés, par le biais de moyens audiovisuels et électroniques, ou encore par le biais de caricatures, dessins, chants, mimiques ou tout autre moyen ».

Le deuxième paragraphe de cet article prévoit même «d’interdire les mis en cause d’exercer leur métier ou industrie. Et ce en plus de la possibilité de réquisitionner tout écrit, tract, enregistrement, donnée électronique ou autre objet se rapportant au crime».

ALM
Afr via Afrique 360

1 COMMENTAIRES
  • kupukala

    Si ce qui est dit dans cet article est vrai, les autorités marocaines n'ont pas encore compris un point: les insultes, les blasphèmes, les offenses à l'Islam etc sont du vent. C'est le message contenu dans les Versets ( hadiths) qui constitue le socle de cette Religion. Alors, pourquoi perdre son temps en voulant sanctionner des gens qui ne comprennent pas?

Publiez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *